AccueilÉconomieÉnergiePétrole : vers la création d'une société algéro-turque spécialisée dans l'exploration

Pétrole : vers la création d’une société algéro-turque spécialisée dans l’exploration

Énergie – Selon le ministre turc de l’Énergie et des Ressources naturelles, l’Algérie et la Turquie envisagent la création d’une société algéro-turque spécialisée dans l’exploration du pétrole. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Quelques jours après sa rencontre avec Mohamed Arkab, le ministre turc de l’Énergie et des Ressources naturelles a fait savoir que Alger et Ankara envisagent la création d’une société algéro-turque dédiée à l’exploration des gisements du pétrole. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du dimanche 13 novembre 2022. 

Pour mémoire, le premier responsable du secteur de l’Énergie en Algérie a reçu, mercredi dernier, son homologue turc, Fatih Dönmez en l’occurrence. Pour cette occasion, les deux parties ont évoqué le partenariat entre l’Algérie et la Turquie dans le domaine des hydrocarbures. En effet, les deux pays prévoient le développement et la consolidation des relations bilatérales. 

Dans ce sens, Arkab et Dönmez ont exposé le bilan des réalisations déjà accomplies. Soit, depuis la tenue de la 11e Commission mixte algéro-turque. Pour rappel, le ministre Mohamed Arkab a présidé cette session. Et ce, en vue de trouver les moyens optimaux pour accentuer la coopération. Ainsi, le ministre turc Dönmez et son hôte ont annoncé qui ont l’ittention de mettre en place de nouveaux projets prochainement. 

La Turquie vise à augmenter ses échanges commerciaux avec l’Algérie à 10 milliards de dollars 

Comme on l’avait susmentionné, Alger et Ankara envisagent de créer une société dédiée à l’exploration du pétrole. En effet, il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk. D’après les dernières nouvelles, ladite société sera constituée par le groupe algérien Sonatrach et l’entreprise pétrolière turque Turkish Petroleum. 

À vrai dire, cette mesure s’inscrit dans le cadre de la volonté de la Turquie d’augmenter la valeur des échanges commerciaux et des investissements avec son partenaire Dz. On précisera que durant sa visite de travail à Alger, le responsable turc a fait état de 5 milliards de dollars. 

Dans le détail, cette somme constitue la valeur des échanges et des investissements entre les deux pays. Dans ce sens, Dönmez a fait savoir que le gouvernement de Tayyip Erdogan vise à atteindre les 10 milliards de dollars dans les années à venir.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes