Passager d’une moto monté sans casque derrière le conducteur : la police algérienne explique la loi

Algérie – Devant le danger que représente la moto sur les routes algériennes, surtout quand le passager arrière néglige le port du casque, la police prend des mesures drastiques et prend ainsi l’initiative d’expliquer la loi relative à ce sujet. Retrouvez tous les détails ci-dessous.

Comme nous le savons tous, la moto, bien qu’elle soit le moyen de transport le plus rapide en ville, elle représente également un véritable danger. Aussi bien pour le conducteur lui-même, que pour le passager. À cet effet, la police algérienne lance une campagne de sensibilisation adressée aux conducteurs de moto et leurs passagers sans casque.

Dans la suite de son édition du 10 août 2022, Dzair Daily, vous relate tous les détails à ce sujet. En effet, les motards peuvent se montrer très dangereux sur les routes. Provoquant ainsi des accidents très graves conduisant à une mort fatale. Et le pire dans tout ça, c’est que certains inconscients négligent le port du casque. 

Il s’agit là de ce que rapporte la chaîne télévisée, Echorouk. Selon un motard s’exprimant au micro dudit média, il explique que devant la cherté de la vie, se permettre un casque en est déjà un exploit. L’interlocuteur reconnaît, notamment, que le fait que le passager n’est pas protégé avec un casque peut être considéré comme une violation de la loi.  

La DGSN prend des mesures drastiques pour négligence de casque moto

Dans le même contexte, un autre motard, répondant au nom de Mohamed, affirme que le casque moto ne le quitte jamais. Ne serait-ce que pour se déplacer dans le quartier. En revanche, un citoyen d’un moyen revenu et surtout père de famille ne peut absolument pas se permettre d’acheter deux casques.

Sachant que le casque moto soumis à des normes adéquates coûte dans les deux (2) millions de centimes. Tandis que les casques de moindre qualité, leurs prix est à 7.000 DA, ajoute-t-il. Par ailleurs, un autre citoyen, conduisant une moto, révèle qu’il ne porte jamais de casque, et il en est de même pour le passager.

À cet égard, la Direction générale de Sûreté nationale (DGSN), a annoncé la mise en place d’un dispositif sécuritaire routier. En plus d’exiger une amende pour les motards qui ne portent pas de casque. Celle-ci serait d’une valeur de 3.000 DA. Le délai minimum de paiement est de 10 jours, tandis que le délai maximum est de 35 jours. Au-delà de cette période, si l’amende n’est pas payée, il ne pourra plus conduire, relate un agent de la police.    

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes