Un partenariat entre l’Algérie et la Turquie d’une valeur de 170 millions de dollars dans ce domaine

Algérie – Le groupe Manadjim El Djazair (MANAL) signe un partenariat d’une valeur de 170 millions de dollars avec la Turquie, à savoir, la société Ozmert Algérie. Dzair Daily expose pour vous plus de détails à ce sujet dans l’édition du mercredi 27 juillet 2022.

Un partenariat a été signé, ce mardi, entre l’Algérie et la Turquie. En effet, le groupe Manadjim El Djazair (MANAL) signe un protocole d’accord avec la société turque, Ozmert Algérie. Et ce, dans le cadre de l’enrichissement de minerai de fer dans deux mines de l’Est algérien. Cela, avec un volume de production de sept (07) millions de tonnes par an.

Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien arabophone Awras. Par ailleurs, la cérémonie de signature s’est déroulée en présence du ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab. Et ce, au niveau du siège du groupe « MANAL », en présence de l’ambassadeur de Turquie en Algérie. Selon le communiqué du département de Arkab, l’accord signé fait partie du plan de développement et de valorisation des gisements de minerai de fer.

À l’intermédiaire du même document, il s’agit des mines de Boukhadra et Ouenza dans la wilaya de Tébessa. Effectivement, le Complexe algérien « MANAL » vise à développer et à optimiser l’exploitation et les ressources minières. Et ce, en fonction des infrastructures et des installations disponibles, précise la même source.

En outre, le ministère a expliqué que ce partenariat débute par des démarches commerciales. À savoir, des contrats de vente de minerai de fer. Il devrait s’étendre à la mise en place d’installations industrielles basées sur l’extraction de grandes quantités de minerai. De l’ordre de 6 à 7 millions de tonnes par an. 

Algérie – Turquie : ce qu’il faut savoir sur ce partenariat

Selon le communiqué susmentionné, l’accord comprend le développement du partenariat par phases. On retrouve la phase de très court terme qui vise la vente de fer par MANAL ou ses filiales. Et ce, au profit d’Ozmert Algérie ou de ses filiales. Cela, dans le cadre d’un contrat commercial de 100.000 tonnes en 2022 à 500.000 en 2028.

En ce qui concerne le moyen et le long terme, le contrat porte sur l’enrichissement du minerai de fer. Cela, par la production de ses concentrés. Ainsi que la production de boulettes de minerai de fer à partir de minerai enrichi ou concentré. Notamment, la production de produits semi-finis et la commercialisation de produits, y compris l’exportation.

On notera, par ailleurs, que la société turque Ozmert Algérie a été créée en avril 2007. Elle dispose aujourd’hui d’une usine de production d’acier d’une capacité de 500.000 T/an, située dans la nouvelle zone industrielle de Tamazoura (Ain Temouchent). Quant au court terme, Ozmert Algérie ambitionne d’atteindre la production d’un million de tonnes/an d’acier liquide. 

En effet, le conseiller commercial de l’ambassade de la Turquie en Algérie, Omid Alp Aslan Kılıç, affirme que le projet vaut 170 millions de dollars. Il a expliqué, par la même occasion, que le volume des investissements turcs en Algérie a atteint environ quatre (04) milliards de dollars, et il s’attend à ce qu’il dépasse cinq (05) milliards de dollars à court terme.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes