AccueilActualitéFranceParlement français : Marine Le Pen s’attaque à l’Algérie

Parlement français : Marine Le Pen s’attaque à l’Algérie

Politique – Marine Le Pen, ancienne dirigeante du Rassemblement national (RA), s’est de nouveau attaquée à l’Algérie, cette fois-ci, lors d’une séance au Parlement français. Dzair Daily vous en dit plus dans la suite de sa nouvelle édition du dimanche 13 novembre 2022. 

L’immigration, à laquelle elle s’oppose fortement, revient souvent dans ses discours. En effet, Marine Le Pen, actuellement présidente du groupe parlementaire de l’extrême droite au Parlement français, a une nouvelle fois sévèrement critiqué l’Algérie. 

Et cela au cours d’un discours portant sur l’expulsion des sans-papiers, notamment ceux algériens, concernés par l’Obligation de quitter le territoire français (OQTF). Effectivement, la prédécesseure de Jordan Bardella a inclus l’Algérie dans un discours assez houleux. Celui qu’elle a tenu vendredi dernier au Parlement. 

Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone, Echorouk. Dans le détail, Le Pen a commencé par attaquer les navires humanitaires. Soit, principalement le « Ocean Viking », qui a récemment accosté au port militaire de Toulon, situé au Sud de la France.

Cela après avoir secouru des migrants, dont 57 enfants, au large de la Libye, sur la route migratoire la plus dangereuse au monde. On vous en dit plus dans les lignes qui suivent. 

Immigration en France : Marine Le Pen s’en prend à l’Algérie ! 

Comme cité plus haut, Marine Le Pen ne se prive pas de mêler l’Algérie dans ses discours sur l’immigration illégale. L »assistance aux immigrés illégaux établis en Europe a toujours posé problème pour la susdite femme politique française

Cette dernière a insisté pour impliquer l’Algérie dans sa dernière allocution. Une sorte de tentative, selon certains médias, d’embarrasser le président français Emmanuel Macron. Ce dernier ayant dernièrement renoué des relations diplomatiques avec le gouvernement algérien après de longues années de tensions.

« Aujourd’hui, notre pays s’est rendu avec la voix de son chef. L’Algérie peut être un endroit sûr pour recevoir ces navires », a-t-elle déclaré, avant d’inviter les responsables français à prendre comme exemple l’Italie, qui a refusé de recevoir le navire « Ocean Viking ». 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes