10.9 C
Alger
10.9 C
Alger
mardi, 23 avril 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueL'UE adopte une résolution d'urgence et condamne l'Algérie

L’UE adopte une résolution d’urgence et condamne l’Algérie

Publié le

- Publicité -

L’organe parlementaire de l’Union Européenne a haussé la ton face au régime Algérien. Une résolution sur l’Algérie a été votée et adoptée.

Le Parlement Européen a voté ce jeudi 28 novembre une “résolution” sur l’Algérie. La majorité des députés qui sont intervenus ont précisé que le peuple algérien était souverain; et que c’est lui seul qui doit décider de son sort.

Le texte a été adopté à main levée par les députés européens. Ces derniers ont exprimé leur inquiétude face à la situation alarmante « des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en Algérie. »

- Publicité -

Le Parlement Européen condamne avec fermeté

En effet, les euro-députés ont condamné fermement « les arrestations arbitraires et illégales »; ainsi que la vague d’emprisonnements qui a marqué l’actualité récente en Algérie. Ils ont également tiré la sonnette d’alarme sur « la répression et les intimidations récurrentes envers les journalistes, les syndicalistes, les avocats, les étudiants et les manifestants du Hirak ».

Par ailleurs, les députés européens ont appelé également à l’Etat algérien à cesser « les violations des libertés de culte des Chrétiens, des Ahmadis et d’autres minorités religieuses et à mettre un terme au harcèlement judiciaire et législatif, à la criminalisation, aux arrestations arbitraires et aux emprisonnements organisés par les autorités algériennes. »

- Publicité -

Ingérence étrangère ?

L’euro-député Raphael Glucksmann qui a été au cœur du débat algérien durant ces derniers jours; a affirmé que cette motion était « une résolution de solidarité. » Elle n’est aucunement une ingérence dans les affaires internes de l’Algérie; explique-t-il, mais plutôt un coup de siffler final « à l’immense injustice que subit le peuple algérien ».

Il ajoute par ailleurs que « ce ne sont pas les lobbys pétroliers ou gaziers qui doivent maintenir le Parlement Européen dans un silence complice »; face au Hirak pacifique qui dure depuis 9 mois.

Pour rappel, le gouvernement algérien avait réagi plus tôt cette semaine 25, à l’annonce du vote « résolution d’urgence » sur l’Algérie. Raphael Glucksmann a été qualifié à cet effet de « simple parlementaire myope ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -