25.9 C
Alger
25.9 C
Alger
vendredi, 19 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceParis : l'Algérienne Yasmine Belkaid nommée à la tête de l'Institut Pasteur

Paris : l’Algérienne Yasmine Belkaid nommée à la tête de l’Institut Pasteur

Publié le

- Publicité -

France – La chercheuse et scientifique algérienne, Yasmine Belkaid, a été nommée directrice générale de l’Institut Pasteur à Paris. L’équipe Dzair Daily vous informe des dernières nouvelles dans son édition du samedi 1 avril 2023.

En effet, nombreux sont les Algériens qui excellent dans plusieurs domaines à travers le monde. Mettant ainsi les couleurs du drapeau de leur pays à l’honneur et gagnant les estimes de leur peuple. Parlant aujourd’hui de la chercheuse et scientifique algérienne Yasmine Belkaid qui a été nommée à la tête de l’Institut Pasteur à Paris.

Effectivement, le 29 mars 2023, la professeure s’est vue octroyer le titre de directrice générale de l’Institut Pasteur en France. Pour un mandat de six (6) ans, Yasmine Belkaid succédera à Stewart Cole, dont les fonctions prendront fin le 1er janvier 2024. Une nomination historique pour l’Algérienne qui deviendra la seconde femme à occuper ce poste depuis la création de l’institut en 1887.

- Publicité -

Ainsi, la désignation de Yasmine Belkaid par le Conseil d’administration conclut un processus de sélection pointilleux. Celui-ci a alors débuté en juin 2021 par un Comité de recrutement, avec à la tête la professeure Edith Heard, Directrice générale de Laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL), à Heidelberg, en Allemagne.

Retour sur le parcours de Yasmine Belkaid, une Algérienne adoptée par la France

Née en 1968 à Alger, Yasmine Belkaid est une chercheuse et scientifique de renommée mondiale. La Franco-Algérienne a basé ses principaux travaux sur la relation entre les microbes et le système immunitaire. Titulaire d’un diplôme de Master en biochimie de l’université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediène à Alger. Et d’un DEA à l’université de Paris-Sud.

Avant d’obtenir son doctorat en immunologie à l’université Paris-Sud et à l’Institut Pasteur en 1996. Elle s’est ensuite installée aux États-Unis pour suivre un stage postdoctoral en biologie des parasites intracellulaires. Ce n’est qu’en 2005 qu’elle devient responsable National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID). Où elle a créé le département de l’immunité de l’hôte et du microbiome.

- Publicité -

Grâce à son expertise scientifique, la chercheuse de 54 ans a réussi à recevoir plusieurs prix et distinctions. Dont, le Prix Sanofi-Institut Pasteur en 2016, le Lurie Prize in Biomedical Sciences en 2019 et le Prix Robert Koch en 2021. Sa carrière englobe un éventail de domaines. Les mettant ainsi en exergue pour publier 220 articles scientifiques sur l’infection, l’immunité, l’immunologie, le microbiote et la nutrition. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -