19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
samedi, 22 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureParis : une Algérienne transforme le livre de recettes de sa mère...

Paris : une Algérienne transforme le livre de recettes de sa mère en restaurant

Publié le

- Publicité -

France – À l’occasion de l’Aïd el-Fitr, un média françaisa rendu visite à Hanane Tancrède-Abdelli. Cette Algérienne a réussi à transformer le livre de recettes d’Algérie de sa mère en un restaurant à Paris.

Une Algérienne a réussi à mettre en vie les recettes de son pays du livre de sa mère en ouvrant un restaurant à Paris. En effet, l’histoire a commencé lorsque Anissa a transmis ce livre à sa fille Hanane. On peut bien, voire, que ses pages ont été consultées à maintes reprises. Les photographies qui l’accompagnent dégagent une ambiance vintage. Tout ça nous fait rappeler les goûts des années 70, rapporte Enlarge Your Paris

Un jour, dans un rassemblement familial, Hanane a expliqué que ses enfants ont un lien avec l’Algérie à travers les plats qu’ils aiment. Et ce, malgré que leur père est Breton. De ce fait, sa mère lui a alors proposé d’apprendre à cuisiner algérien.

- Publicité -

Effectivement, après avoir consulté le livre de cuisine de sa maman, elle a eu l’idée de le transformer en cantine. Cette dernière célèbre la gastronomie algérienne. Pour cela, elle a décidé de se former à l’école Ferrandi. Après sa formation, elle a ouvert un restaurant de renom Mama Nissa, en hommage à sa mère, en plein cœur de Paris. Plus exactement à la rue Mandar.

La cuisine algérienne peine à se faire une place en France

En région parisienne, il est souvent difficile de trouver des restaurants affichant clairement la mention « restaurant algérien », a souligné Hanane. Cependant, la diaspora algérienne présente en France est estimée à 2,6 millions de personnes. Pour cause, elle a expliqué : « Qu’il n’y a pas de tourisme en Algérie. Et, parce qu’entre les deux pays l’histoire est complexe ».

Pour cela, Hanane essaye de mettre en valeur la richesse gastronomique de l’Algérie à travers Mama Nissa. « Le pays est composé de régions fortes, marquées par des climats et des influences culturelles différents. À l’ouest, on ressentira davantage l’influence espagnole. À Alger, celle de l’ancien empire ottoman. Tandis qu’en Kabylie, on trouvera une cuisine plus végétale » a-t-elle déclaré.

- Publicité -

Elle s’est engagée alors à modifier la perception qui fait croire que la cuisine algérienne est synonyme de diabète et du cholestérol. Selon elle, les plats servis sont ceux de fête, mais quotidiennement, le menu est simple et équilibré. Prenant l’exemple du couscous kabyle à base d’orge qui contient 5 légumes de saison. Tandis que pour ses pâtisseries, elle utilise 25 % de sucre en moins que les recettes traditionnelles.

Le menu de Mama Nissa propose des spécialités culinaires algériennes pour le Ramadan et l’Aïd. On peut trouver la Chorba, les cocas, Tajine Lahlou et même la Rechta. Selon Hanane, son établissement sert à mettre en valeur la richesse gastronomique de l’Algérie dans toute sa splendeur.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -