Paiement électronique en Algérie : 25% des commerçants dotés des TPE’s

Algérie – Selon le président de l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi, seulement 25% des commerçants algériens disposent de terminaux de paiement électronique TPE.

En dépit de leurs avantages, les dispositifs de paiement électronique manquent toujours dans le pays. Le président de l’Apoce, Mustapha Zebdi, invite, par les ondes de la Radio nationale, alors les commerçants et entreprises en Algérie à appliquer le nouveau mode de paiement électronique. Selon ses déclarations, seulement 25% des débitants usent de terminaux de paiement électronique (TPE).

Cela n’est pas encore assez pour accélérer la généralisation du paiement électronique. Ainsi, ces difficultés impactent mal le développement du commerce dans notre pays. Dans ce même contexte, le premier responsable de l’Apoce a divulgué quelques détails importants. Ceux-ci portent sur le télépaiement en Algérie. Afin de persuader les 75% des commerçants qui n’adhèrent pas à l’idée du paiement informatisé, Mustapha Zebdi a assuré d’une chose. 

Il explique, en fait, que ce nouveau système de paiement est d’une sécurité absolue. L’orateur précise alors que c’est une clé importante pour raviver le déploiement commercial. Par ailleurs, l’intervenant a appelé tout citoyen algérien à remplacer la monnaie fiduciaire par la monnaie numérique. Et ce, en exécutant des transactions électroniques de la manière la plus pratique, sécurisée et efficace.

Tout ça leur évitera, entre autres, le port sur soi de grosses sommes d’argent en cash. Zebdi a rappelé, dans ce sens, que dans les pays à revenu élevé, les paiements électroniques sont viables. Le motif d’une telle extension est qu’ils permettent un traitement commercial plus rapide. Ce processus opère vite tout en garantissant la sécurité du client et du commerçant. C’est en tout cas ce qu’a déclaré l’invité de la Chaîne 1.   

Des actions de sensibilisation ont lieu sur l’ensemble du territoire national

D’après El Hadj Tahar Boulenouar, président de l’Association nationale des commerçants et des artisans (ANCA), l’opération de sensibilisation se poursuit sur l’ensemble du pays. Cette opération, qui s’étale depuis quelques jours, tente d’inciter les commerçants à disposer d’un TPE d’Algérie Poste. L’interlocuteur a décrit les paramètres régissant les TPE.

Il a affirme donc que le terminal de paiement électronique (TPE) veille avant tout à sécuriser et faire évoluer les relations commerciales. Boulenouar présente le TPE comme offrant un mode de paiement plus simple qui attire plus de clients grâce à ses nombreux avantages. En outre, l’intervenant a affirmé que l’ANCA a entamé cette campagne de sensibilisation. Il s’agit, dit-il, d’une action qui ambitionne d’orienter les prestataires en la matière.

Plus concrètement, la démarche tend à les aider à mieux comprendre ce nouveau service, mis à disposition par Algérie Poste. L’orateur ajoute aussi que l’intervention de l’ANCA vise à expliquer l’importance de l’usage du paiement électronique, qui accorde au consommateur algérien une façon bien plus efficace d’effectuer ses achats proprement et à tire-d’aile. 

En conclusion, selon Ennahar, El hadj Tahar Boulenouar a fait savoir que le ministère du Commerce exige la disponibilité des moyens de paiement électronique au niveau de tous les commerces en Algérie. Et ce, à partir du 31 décembre prochain. De ce fait, à l’entrée du nouvel an, les commerçants et artisans algériens devront obligatoirement disposer d’appareils TPE.    

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes