Ozocab : Des chercheurs Algériens créent une capsule anti-coronavirus

Algérie – Le cénacle scientifique algérien a gravi les échelons et a annoncé la création d’Ozocab, une capsule anti-coronavirus. Cela concerne les moyens préventifs contre la pneumonie virale, Covid-19. Ces innovateurs ont mis en œuvre un procédé de désinfection à base d’Ozone (O3). 

L’Ozocab, « l’invention du siècle par excellence », applaudissent beaucoup. Les créateurs de ce paramétrage ingénieux ont estimé que cette capsule d’ozone va bouleverser l’univers épidémiologique; de par la virtuosité de ses propriétés d’évincement de tout micro-organisme pathogène. En ne porte aucune nuisance à la santé environnementale et humaine, assure-t-on.

L’idée qualifiée de génie a été développée par l’équipe des professeurs Amor Tilmatine et Mohamed Fodil Boukoulda. Tous deux enseignants à l’Institut de génie électrique de l’Université Djillali Liabes de Sidi-Bel-Abbes. Un groupe de brillants chercheurs ayant été complété par Adel Mohamed-Belarbi. Celui-ci est titulaire d’un DEA en aéronautique et est spécialiste dans la conception de drones. Il a rejoint le staff scientifique afin de mettre à profit ses talents de concepteur au service de cette expérience inédite.

Connu pour ses propriétés prophylactiques, l’ozone est utilisé dans toutes opérations à caractère hygiénique. Tels que la stérilisation du matériel médical; blanchiment des tissus ou encore l’assainissement et la désinfection des eaux de piscines. Son usage en la matière est principalement dû à son pouvoir d’oxydant. Pareille capacité permet d’éradiquer tous les germes microscopiques.

Néanmoins, il peut s’avérer extrêmement virulent et néfaste pour la santé de l’homme; si ce dernier est amené à l’inhaler. Ce qui lui attribue une vertu à double tranchant; d’où vient l’impératif de mettre à disposition un système d’immunisation. 

Ozocab : Genèse et fonctionnement d’une invention algérienne

Le concepteur Adel Mohamed-Belarbi, responsable de l’édification de la cabine Ozocab, a indiqué : « L’équipe des professeurs Tilmatine et Boukoulda travaille depuis plusieurs années sur les propriétés de l’Ozone et son utilisation dans différents domaines. Lorsque la pandémie de coronavirus a débuté; les chercheurs ont décidé d’adapter leurs travaux afin de participer à la lutte contre le Covid-19. Cette cellule est révolutionnaire car elle fonctionne grâce à un générateur qui transforme l’air contenu dans l’Ozocab en ozone».

L’ingénieur en aéronautique, Adel Mohamed-Belarbi; n’a pas manqué d’éclairer l’audience à propos du principe de fonctionnement de cette cabine. D’après lui, sa manipulation est assez simple et dépourvue de complexité. La cabine ou la capsule en question est isolée hermétiquement par des joints imperméables renfermant le corps. Quant à la tête, elle surmontera l’Ozocab, de par l’encolure malléable disposée à tout type de morphologie.

De plus, la pièce clé assurant le fonctionnement de la cabine « le générateur», créé par l’équipe; a pour principale fonction de convertir l’Oxygène (O2) en Trio Gène (O3). Ce dernier sera ensuite libéré par le biais des canalisations internes conçues. L’ingénieur a notamment abordé la notion de risque encouru, de par l’utilisation de ce procédé. 

La cabine de désinfection 100 % algérienne bientôt disponible ?

L’orateur a souligné dans ce sillage qu’il « n’y a pas de risque de pollution. L’O3 revient à sa forme initiale au bout de quelques minutes. Il suffit de déterminer le temps nécessaire à la désinfection d’une personne afin de permettre une utilisation optimale de cette cabine; qui devrait être installée à l’entrée d’espaces publics ou d’administrations ». 

Par ailleurs, cette ingéniosité scientifique est toujours en attente de soutien pécuniaire et administratif par les autorités sanitaires. L’objectif étant de rendre le prototype opérationnel sur l’ensemble du territoire national; voire même, pourquoi pas, à l’échelle mondiale. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes