AccueilGuide VoyagesOuvrir la concurrence face à Air Algérie … Les précisions du ministre

Ouvrir la concurrence face à Air Algérie … Les précisions du ministre

Algérie – Notre pays ouvrira son transport aérien au privé. Aucun retour là-dessus n’est possible. Air Algérie se verra confrontée à la concurrence des compagnies du secteur susmentionné, et le ministre des Transports, qui est formel dans ses déclarations, délivre de plus amples éclaircissements.

Invité à s’exprimer au Forum de la Radio nationale; ce lundi 5 octobre, le ministre des Transports, Lazhar Hani a expliqué; en parlant des remaniements, qui seront effectués au niveau de la gestion du trafic aérien; que ce domaine sera ouvert aux entreprises privées, qui relèvent en fait de la concurrence pour Air Algérie.

Des acteurs nouveaux y débarqueront. Par conséquent, leur émergence engendrera un climat de concurrence. De plus, l’ouverture en question; souligne le membre du gouvernement « ne se limitera pas aux lignes internes; mais aussi aux liaisons aériennes internationales ». 

La compagnie aérienne nationale souffre de difficultés « dans la gestion des transports internationaux et nationaux ». C’est-à-dire qu’« Air Algérie n’a pas les capacités nécessaires; pour couvrir la demande au niveau de 36 aéroports; situés à travers le vaste territoire national; dans lequel le transport aérien occupe un rôle stratégique ».

Création d’une nouvelle compagnie publique

Lesdites difficultés de la compagnie nationale à notamment gérer les vols intérieurs donneront naissance; à un autre transporteur aérien public; qui viendra s’en occuper de cette activité qu’Air Algérie n’a pas su mener à bien, parait-il. Le ministre des Transports; de passage à la Radio nationale, a fourni davantage de précisions; au sujet de cette démarche.

D’après ses propos, l’incapacité d’Air Algérie; à assurer une gestion optimale des liaisons domestiques; dans le cadre de ses vols nationaux, conduit à la création d’une nouvelle compagnie aérienne publique; sous ordre du président. Celle-ci s’ajoutera alors à Air Algérie; et Tassili Airlines. Le but bien évidemment; comme d’ailleurs souligné par le chef de l’État, consiste à renforcer la flotte nationale.   

Fermeture des agences d’Air Algérie à l’étranger : Le ministre dit pourquoi

Le ministre des Transports a abordé la décision de fermer les agences d’Air Algérie à l’étranger; et a précisé pourquoi tel processus de fermeture s’amorcera-t-il. Il a fourni alors le motif précis; ayant conduit à décider de la fermeture progressive desdites agences. Pour rappel, le président Tebboune a révélé cette mesure; lors du Conseil des ministres d’hier dimanche.  

L’intervenant a expliqué donc que « la fermeture [graduelle, ndlr] des agences aériennes algériennes à l’étranger est due à leurs dépenses importantes ». Les « lourdes charges financières; qui résultent de leur maintien » entraînent ainsi des difficultés; incitant à y renoncer, a ajouté la même source gouvernementale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes