Ouverture des frontières et reprise des vols d’Air Algérie : Boukadoum précise

Algérie – Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, rassure les Algériens et s’exprime sur le sujet de l’ouverture des frontières et la reprise des vols d’Air Algérie.

En effet, c’est lors d’une rencontre avec le député de l’émigration, Samir Chaabna, que le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, s’est exprimé. Il a donc abordé la question de l’ouverture des frontières et la reprise des vols de la compagnie Air Algérie, rapporte le site spécialisé Visa Algérie.

Le ministre s’est toutefois montré très réceptif quant aux préoccupations des Algériens bloqués dans d’autres pays depuis le début de la pandémie; ainsi que ceux établis à l’étranger et qui veulent rejoindre l’Algérie. En déclarant qu’il n’y a pas de différence entre eux, le ministre a assuré qu’ils vont tous être traités de la même façon.

Boukadoum estime notamment que son ministère, les consulats, les membres du gouvernement et le président Tebboune demeurent tous soucieux de la situation des Algériens. Ils restent tous attentifs à leurs préoccupations, explique-t-il. Cela représente même la priorité de leur travail journalier, d’après le responsable. Leur but consiste, selon lui, à trouver des solutions adéquates à tout problème.

Samir Chaabna donne aussi son avis sur les vols de rapatriement depuis la France

Parmi les raisons qui ont poussé le député de l’émigration, Samir Chaabna, à rencontrer le ministre Sabri Boukadoum, figure sa volonté de discuter de l’éventuelle augmentation du nombre de vols de rapatriement entre l’Algérie et la France. Ce nombre de vols est, jusque-là, jugé insuffisant par le député,

Celui-ci demande alors à ce qu’il y ait des vols à partir d’autres villes françaises. Il faudrait bien, de l’avis de Chaabna, renforcer le programme des vols d’Air Algérie à effectuer, depuis Paris et Marseille, durant ce mois-ci. Le député s’est toutefois montré très optimiste après sa rencontre avec le chef de la diplomatie algérienne.

Ainsi, l’élu à l’APN a confié, à Visa Algérie, que d’autres vols de rapatriement seront programmés. Ils décolleront à partir d’autres aéroports de France. Cette déclaration indique que le député a reçu des réponses favorables du gouvernement. Selon le parlementaire, les prochaines semaines connaitront donc une évolution positive en la matière.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes