AccueilGuide VoyagesOuverture des frontières en Algérie : Les réponses d’un député

Ouverture des frontières en Algérie : Les réponses d’un député

Algérie – Le représentant à l’APN de la communauté nationale à l’Étranger, député de l’émigration, Noureddine Belmeddah a livré ses réponses, dans le cadre d’une entrevue, concernant l’ouverture des frontières de l’Algérie qui tarde à survenir ; et au sujet de laquelle, il a adressé un courriel officiel au président de la République.

En début de soirée d’hier, le site spécialisé Visas Voyages Algérie – VVA a mis en ligne son entretien, à propos de l’ouverture des frontières nationales avec le député de l’émigration, Noureddine Belmeddah ; qui a fait part des informations en sa possession ; en apportant des éléments de réponse ; en liaison avec l’une des thématiques les plus préoccupantes du moment.

Le premier point sur lequel le site web interroge le parlementaire est lié à la lettre officielle ; qu’il a envoyée au chef de l’État Abdelmadjid Tebboune. « J’avais promis à notre communauté de saisir par écrit le président de la République ; si la question de la réouverture des frontières n’est pas évoquée lors […] du Conseil des ministres », explique l’interviewé. « J’ai donc écrit au président de la République ; hier [lundi, NDLR] ; au nom de notre communauté à l’étranger ».

Pour Belmeddah, il s’agissait d’un engagement qu’il fallait honorer. Cependant, cela ne signifie pas que la lettre a servi de simple formalité. Le député de l’émigration laisse entendre qu’il y place de grands espoirs. D’après ses dires, il semble convaincu qu’Abdelmadjid Tebboune donnera une suite favorable à sa requête ; qui soulagera une large partie de nos ressortissants à l’étranger, par son aboutissement. Noureddine Belmeddah « pense que le président de la République va répondre favorablement à cette demande » ; qu’il décrit comme étant objective ».

Communauté nationale à l’étranger : Il faut en finir avec le problème des frontières, soutient Belmeddah

Le représentant de la communauté nationale à l’étranger veut prendre exemple sur les Européens ; les Américains et d’autres nationalités encore ; qui ont décrété la fermeture de leurs frontières. Mais uniquement pour les voyageurs étrangers. Leurs citoyens, quant à eux, sont épargnés par cette mesure restrictive. « On doit s’adapter à la maladie car elle ne va pas disparaître en septembre ; ni d’ailleurs en octobre ou en novembre », estime alors l’intervenant.

Par conséquent, nous devons trouver une solution définitive ; à la situation de notre communauté à l’étranger ». À l’heure actuelle, poursuit l’élu à l’APN ; seulement trois compagnies internationales opèrent des vols de rapatriement à partir de l’Algérie ; en destination de la France et l’Allemagne. Il est question ici, selon les précisions du média intervieweur, d’Air France, ASL Airlines et Lufthansa.

« Mais elles pratiquent des prix exorbitants », proteste le député. « Air Algérie perd beaucoup d’argent. La société de transport maritime [Algérie Ferries] » aussi, se désole-t-il par la suite.  « Cette question figure également dans ma lettre au président de la République. Air Algérie et Algérie Ferries « peuvent effectuer des dessertes ; au départ d’Algérie et depuis l’étranger » ; fait remarquer l’homme siégeant au Parlement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici