Voyageurs Algériens

La fermeture des frontières en Algérie risque de durer, estime Berkani

0
frontières algérie ouverture berkani
S'abonner :

Algérie – Dr Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique du suivi du coronavirus en Algérie, s’est à nouveau exprimé sur la question liée à l’ouverture des frontières nationales et à la reprise des vols et dessertes maritimes de et vers notre pays. Il soutient que le verrouillage demeurera de vigueur « pour longtemps encore ».

Lors de son intervention sur la chaîne de télévision El Bilad TV, diffusée au cours de la soirée du 27 septembre dernier, Dr Bekkat Berkani a mis en exergue le risque, assez fort si l’en croit ce membre du Comité scientifique, selon lequel l’ouverture des frontières de l’Algérie tardera à survenir ; et ainsi, les vols et les dessertes maritimes resteront, très probablement d’après les mêmes propos, suspendus « pour longtemps encore ».

La date exacte de la levée des restrictions aux frontières de notre pays ne peut être sujette à la connaissance de qui que ce soit. Cela car personne n’est capable de savoir quand et comment le Covid-19 disparaitra de nos vies. C’est ce que Berkani laisse entendre en affirmant : « Il n’est pas possible de se prononcer ; sur la date d’ouverture des frontières algériennes ».

Pour expliquer le flou dans lequel baigne le monde par rapport à toute prévision ; en liaison avec la pandémie du coronavirus, Dr Berkani poursuit et assure : « On ne peut avancer aucune échéance pour le moment. Les frontières peuvent rester fermées encore pour un mois ; ou encore pour longtemps ». Le virus semble toujours méconnu pour les spécialistes.

Manque de recul pour se prononcer pour l’instant ?

En tout cas c’est, vraisemblablement, ce qu’essaye de nous faire comprendre l’interlocuteur du média arabophone. Impossible alors de savoir quand ouvrir ! C’est Bekkat Berkani, également président du Conseil national de l’Ordre des médecins, qui le souligne. « On ne peut pas avancer de date à l’heure actuelle » ; tranche-t-il sans équivoque.

En ce qui concerne les opérations de rapatriement, à caractère humanitaire, des personnes en situation d’extrême urgence, le membre du Comité scientifique déclare que cela est tout à fait réalisable. Il a donc avancé « qu’il est possible de faire des exceptions, pour certains cas comme on a pu le voir récemment ». Cependant, « on ne peut pas rouvrir les frontières pour tout le monde. Notre priorité c’est la préservation de la santé publique » ; martèle-t-il.

D’autre part et à propos de la rentrée pour l’année scolaire 2021, Dr Berkani pense que « nous devons préparer les établissements scolaires ; et les protocoles sanitaires ». La rentrée en question, d’après lui, « débutera probablement après le référendum ». Celui du 1er novembre sur la Constitution.

Rentrée scolaire 2021 en Algérie : Les suggestions de Berkani

Article précédent

Abandon de l’essence super avec plomb en Algérie : Le ministère explique

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.