26.9 C
Alger
26.9 C
Alger
samedi, 15 juin 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesOuverture des frontières en Algérie : Ryad Mahyaoui s'y oppose

Ouverture des frontières en Algérie : Ryad Mahyaoui s’y oppose

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le membre du Comité scientifique de suivi de la pandémie du Covid-19, Ryad Mahyaoui, a fait le point, ce 16 avril 2021, sur l’éventuelle ouverture des frontières nationales. 

Le membre du Comité scientifique a été convié, ce vendredi, sur les ondes de la Radio locale de Sétif. Son discours a abordé plusieurs sujets d’actualité, dont le système de santé, la situation épidémiologique du pays et la vaccination. Ryad Mahyaoui est également revenu sur le sujet qui suscite en émoi plusieurs questionnements, soit l’ouverture des frontières en Algérie.

Le membre du Comité scientifique s’est alors prononcé d’une manière formelle. Il s’est dit défavorable à une reprise imminente des vols internationaux. Selon lui, il est actuellement déraisonnable d’évoquer une réouverture des espaces aériens, maritimes et terrestres.

- Publicité -

Ce décret provisoire, souligne l’intervenant, doit impérativement être maintenu. « Éminemment au moment où plusieurs pays européens se heurtent à des chiffres de contamination en croissance exponentielle ». C’est en effet ce qu’a formulé d’emblée le même locuteur. 

Il a par la suite avisé que la courbe épidémiologique de l’Algérie connaît, depuis quelques jours, une légère hausse. Un recensement, stipule-t-il, qui pourrait s’avérer très inquiétant. « Si on ne fait pas preuve de vigilance et de prudence, on repartira pour de nombreux mois compliqués », prévient-t-il en outre.  

Réouverture des frontières : Pas avant que la situation sanitaire ne s’améliore en Europe et surtout en France !

Alors que la deuxième vague est derrière nous, le spécialiste de réanimation médicale craint un rebond épidémique important. « Nous devons tout faire pour éviter le spectre d’une troisième vague ». Pour ce faire, Ryad Mahyaoui estime que les protocoles sanitaires de la vie quotidienne ne peuvent tenir lieu à eux seuls de politique de lutte contre le coronavirus. 

- Publicité -

Conséquemment, il a manifesté la nécessité absolue de garder les liaisons internationales suspendues. Cela épargnera, dit-il, au pays la crise intense dans laquelle baignent de façon insidieuse plusieurs États étrangers, dont l’Hexagone. La zone métropolitaine, rappelons-le, fait face à une propagation éclair de plusieurs souches présentes depuis plusieurs semaines. 

Afin de casser les chaînes de transmission des variants du SARS-COV-2, le gouvernement algérien mise tout sur la fermeture des frontières et le protocole de sécurité sanitaire. Ces dispositifs permettront notamment de conserver cette longueur d’avance sur le virus à couronne et ses variants que l’Algérie tient entre ses mains.

« Ce qui l’abritera d’un troisième confinement et d’un scénario déplorable ». Il s’agit là également des déclarations qu’a faites le membre du Comité scientifique national sur la station radio susmentionnée.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -