AccueilGuide VoyagesOuverture des frontières en Algérie : Hafid Derradji propose

Ouverture des frontières en Algérie : Hafid Derradji propose

Algérie – Dans l’attente d’une ouverture des frontières, le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji lève haute sa voix et l’unifie à celles des Algériens bloqués à l’étranger en proposant au gouvernement de revoir les mesures d’entrée et de sortie du sol algérien.  

Pour se prémunir du coronavirus, le pays a verrouillé ses portes et a fermé ses cieux à la mi-mars 2020. Cela fait plus d’un an et les autorités compétentes n’ont toujours pas avancé aucune date précise quant à la reprise des vols d’Air Algérie dont les avions sont encore cloués au sol. Dans l’attente d’une ouverture des frontières en Algérie, Hafid Derradji, comme plusieurs autres personnalités, s’est exprimé sur le sujet. 

En effet, le commentateur sportif de la chaîne qatarie beIN Sports est revenu au sujet des frontières dans une publication partagée sur son compte Facebook ce mardi 04 mai 2021. Le média spécialisé Visa Algérie l’a repéré. En préambule, Derradji a noté l’objectif de sa démarche. 

Il a ainsi fait savoir qu’il voulait, par sa publication, joindre sa voix à celle de la diaspora algérienne. Celle-ci, précise-t-il par la suite, demande la révision des mesures d’entrée et de sortie du sol algérien. Dans l’état actuel des choses, les frontières sont complètement fermées aux Algériens résidant à l’étranger, explique-t-il. 

Frontières : Derraji appelle à la mise en place d’un système de classification des pays

Le journaliste sportif souhaite à ce que le gouvernement analyse les données épidémiologiques de certains pays. Le but étant d’établir une sorte de classification. Celle-ci permettrait, souligne-t-il, de classer les zones selon celles de vigilance et d’autres sûres, selon le degré du risque de la contagion. 

À ce sens, il a fait savoir que le pays doit envisager la possibilité d’autoriser les Algériens bloqués dans certaines zones « vertes » de rentrer. Il cite, à ce sens, le cas du Qatar. Il estime alors que son pays de résidence a atteint le seuil de 70% vaccinés, d’où sa sûreté, peut-on déduire. 

À en juger ses dires, autoriser les ressortissants algériens bloqués à l’étranger doit être couplé avec des mesures de prévention des plus strictes. Il s’agit du « port du masque, le test PCR et la distanciation sociale », souligne-t-il. Il mentionne également la mise en quarantaine pour certains cas. 

Un peu plus loin, le commentateur a tenu à clarifier sa vision des choses à l’égard de situation de fermeture. Derraji dit comprendre la décision prise par le gouvernement. Cependant, il espère que les autorités compétentes revoient le système des autorisations d’entrée et de sortie pour les Algériens bloqués dans certains pays.

À ses yeux, même les Algériens bloqués dans quelques pays européens doivent être à rentrer. Ils doivent « enterrer leurs défunts, visiter leurs familles et leurs proches malades » dans l’attente d’une ouverture des frontières, conclut-il. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes