Ouverture des frontières en Algérie : « c’est encore tôt », estime Sanhadji

Algérie – Avec la situation sanitaire qui s’améliore petit à petit, plusieurs citoyens algériens appellent à l’ouverture des frontières par le gouvernement pour ce mois de février. Mais est-ce toutefois le bon moment pour cela ? Voici l’avis du professeur Sanhadji.

En effet, depuis quelques jours, le Comité du suivi de l’évolution du Covid-19 en Algérie enregistre un peu moins de 200 nouveaux cas par jour.

On déduit alors que la situation sanitaire commence potentiellement à se stabiliser et laisse espérer le meilleur pour les jours voire les semaines à venir. Un bilan plutôt positif qui a fait germer dans l’esprit de plusieurs citoyens, l’idée de l’ouverture des frontières en Algérie ce mois de février.

| Sur le même sujet : Covid-19 Algérie : Nouvelle baisse des contaminations (bilan 15 février)

La situation n’a que trop duré pour certains Algériens qui rêvent de pouvoir voyager de nouveau. Sans oublier le cas des proches qui espèrent tant revoir leur famille après plusieurs mois de séparation.

Mais est-ce le bon moment pour une reprise normale du trafic aérien ? Une interrogation à laquelle a répondu un spécialiste de la santé; le professeur Kamel Sanhadji, directeur de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS). 

Ouverture des frontières : L’avis du professeur Sanhadji

De par sa profession, celui-ci s’est exprimé sur la reprise des vols d’une vision purement médicale. Et ce, lors d’un entretien accordé aujourd’hui, 16 février au média en ligne TSA.

Il a alors estimé que ré-ouvrir les frontières à ce stade de la pandémie était selon son avis personnel trop prématuré. Il est vrai que la situation sanitaire actuelle est très encourageante, mais cela n’empêche pas du moins une potentielle dégradation dans les semaines à venir en cas d’imprudence.

Le même orateur a fait part lors dudit entretien des paramètres qui l’inquiétaient au sujet de la reprise normale des vols internationaux. Il a alors rappelé l’apparition de nouveaux variants du Coronavirus.

Et ce, dans plusieurs pays du monde et notamment en Europe. Une des destinations phare des Algériens. Des variants qui donnent pour rappel beaucoup de fil à retordre aux services de santé confrontés à ces nouvelles substances. C’est ce dont fait état le média en ligne sus-cité.

| Sujet connexe : Algérie : Vers une décision « en faveur » de l’ouverture des frontières ?

Si l’Algérie s’en est très bien sortie pour le moment, cela est potentiellement dû au respect des mesures sanitaires; mais surtout et aussi au maintien des frontières nationales fermées.

Ce qui empêche en outre, l’intrusion de ces nouveaux variants qui inquiètent beaucoup les spécialistes de la santé. Le professeur n’est toutefois pas complètement fermé à l’idée de la réouverture des frontières.

En cas de reprise des vols, Senhadji estime que cette décision doit impérativement être suivie par un protocole sanitaire très strict. Une fois appliqué; le maintien ou l’arrêt des voyages internationaux depuis et vers l’Algérie dépendra ensuite de l’évolution de la situation sanitaire, confie le professeur. C’est également ce que rapporte TSA

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes