Voyageurs Algériens

Ouverture des frontières en Algérie : Faut-il attendre zéro nouveau cas du Covid-19 ?

0
ouverture frontières algérie covid-19
S'abonner :

Algérie – Abdelkrim Touahria, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution du nouveau coronavirus, Covid-19, en Algérie, s’est montré optimiste en abordant la question de l’ouverture des frontières nationales, et a répondu à l’interrogation sur le fait que le bannissement total et absolu de l’épidémie soit une condition sine qua non pour rouvrir l’espace aérien du pays, ou pas forcément.

C’est dans un entretien au site d’information La Patrie News, paru ce 13 septembre, que le patron de l’Ordre des pharmaciens, et membre du Conseil scientifique pour le suivi de l’évolution du Covid-19, a fourni sa lecture au sujet de l’ouverture des frontières de l’Algérie ; et, intrinsèquement, celle de son espace aérien. Le docteur a apporté quelques éléments de réponses ; qui sont susceptibles d’éclairer un peu plus l’opinion nationale ; à propos de cette thématique qui fait jaser en ce moment ; vu l’importance cruciale qu’elle revêt.

De l’avis du Dr Touahria, qu’il y ait zéro nouvelles contaminations au coronavirus ne constitue en rien une condition indispensable ; pour le déverrouillage des frontières et la reprise des vols et dissertations maritimes. L’orateur cite même à son intervieweur une série de pays ; qui continuent à enregistrer de nouveaux cas infectés à des quantités importantes. Cependant, explique-t-il, telle chose ne les a pas empêché de reprendre leurs liaisons.

Ne reste-t-il pas beaucoup à attendre ?

La seule règle de conduite à laquelle on doit s’accrocher inlassablement n’est pas, selon les mêmes propos, de se confiner continuellement ; mais plutôt de reprendre le cours de la vie «normale» ; tout en respectant de manière «quasi-religieuse» les consignes de protection. Il s’agit là de l’unique devise qui nous servira de rempart ; pour ne pas être obligés de mettre «pause» à notre économie ; pour un délai «indéterminé». C’est ce que nous jugeons déductible des déclarations de l’interlocuteur du média en ligne.

Abdelkrim Touahria dénote un franc optimisme quant au retour des liaisons aériennes et maritimes. D’après lui, ce sera pour très bientôt. Il se réjouit du fait que 80% des activités ont connu leur reprise. Les 20% restants sont en cours de route, toujours selon la même source. Le bilan épidémiologique de l’Algérie affiche des chiffres plutôt rassurants, laisse entendre l’intervenant par la suite. Une chose est sûre, si l’on se fie à ses dires. 

Celle-ci concerne en fait la réouverture imminente qui ne peut trop tarder à présent. Les hautes autorités du pays n’ont plus qu’à prendre l’avis du Conseil scientifique, affirme Touahria. Cela dans l’optique d’identifier les décisions adéquates à prendre en la matière.

Article recommandé :  Coronavirus en Algérie : 1.000 médecins appelés en renfort sanitaire

Ouverture des frontières en Algérie : Samir Chaabna garde espoir

Article précédent

Algérie : Le vaccin anti- Covid-19 va accélérer l’ouverture des frontières ?

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.