AccueilActualitéAlgérieOuverture des frontières en Algérie : les craintes d’un spécialiste

Ouverture des frontières en Algérie : les craintes d’un spécialiste

Algérie – Il s’agit de Benhamou Tadjeddine en l’occurrence. Le spécialiste a exprimé ses craintes vis-à-vis du non-respect des mesures sanitaires, suite à l’ouverture des frontières en Algérie, le premier juin prochain. 

L’Algérie procédera dans quelques jours au déverrouillage de ses frontières. Cette instruction tant attendue, surtout par la diaspora algérienne, suscite de l’inquiétude chez les praticiens spécialisés en épidémiologie et médecine préventive au CHU d’Oran. Il est notamment question d’un spécialiste en particulier, à savoir Benhamou Tadjeddine qui a affiché ses craintes liées a l’ouverture des frontières en Algérie.

En effet, le spécialiste a été convié à s’exprimer sur Echorouk. Dans son discours, Benhamou a abordé le sujet qui suscite en émoi plusieurs questionnements, soit la reprise des vols. Il a mis le point sur la nécessité de respecter le protocole de prévention. C’est ce qu’a rapporté le média généraliste arabophone dans son édition d’hier.

Le même intervenant a exprimé ses inquiétudes vis-à-vis de toute non-application de mesures sanitaires de lutte contre l’épidémie, à l’aéroport. Cela pourrait engendrer une recrudescence du coronavirus et risque de faire revenir le pays à la case départ, a averti Benhamou.

Ouverture partielle des frontières en Algérie : les recommandations de Benhamou

Ainsi, le même orateur a appelé les responsables à rester prudents et veiller à respecter les mesures imposées. Il a mis en garde contre l’indulgence. Cela, à l’égard des passagers en provenance de l’Europe. Notamment ceux présentant des symptômes de la Covid-19.

Il a appelé, par la même occasion, à faire preuve de vigilance à l’égard des cas suspects de la nouvelle souche. Les nouveaux variants, à savoir britannique, nigérian et indien sont plus dangereux et plus mortels. Il s’agit de ce qu’a déclaré la même source.

D’autre part, le médecin a assuré qu’une équipe médicale sera mise en place dès le premier juin à l’aéroport d’Oran. Cette dernière permettra, en effet, la prise en charge des personnes qui présenteraient des symptômes d’une infection par le virus. Le spécialiste a fait savoir que le gouvernement fournit un équipement de pointe pour garantir un bon déroulement du processus.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes