21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
vendredi, 24 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesOuverture des frontières en Algérie : Les conditions de Berkani

Ouverture des frontières en Algérie : Les conditions de Berkani

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le docteur Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie, estime que la décision de l’ouverture des frontières algériennes est liée à la satisfaction de quelques conditions qu’il tient à énumérer par la suite.

À la mi-mars, le pays a décidé de fermer ses portes pour se prémunir du virus à couronne. Après le début de la campagne de vaccination, les interrogations ne cessent pas de pleuvoir quant à la date de la reprise des vols. Sur ce, le docteur Mohamed Bekkat Berkani a décidé d’apporter de nouvelles précisions sur l’ouverture des frontières en Algérie.

En effet, Dr. Berkani est revenu une nouvelle fois sur le sujet dans un entretien accordé au site d’information TSA ce samedi 13 février. Cette fois-ci, le membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie a tenu à lier l’ouverture de l’espace aérien algérien à la satisfaction de quelques conditions qu’il tient, ensuite, à les dévoiler.

- Publicité -

En préambule, le spécialiste a fait savoir que l’ouverture des frontières est « une décision éminemment politique ». Selon lui, cette dernière tient compte de plusieurs facteurs. Il cite entre autres, la situation épidémiologique qui la juge « assez défavorable ».

| Sujet connexe : Algérie : Des médecins « pour » le maintien de la fermeture des frontières

Pour s’expliquer, Berkani a tenu à rappeler l’apparition des nouveaux variants du coronavirus. Ceux-ci sont potentiellement résistants aux vaccins et pourront, de ce fait, mettre en l’air les efforts déployés jusque-là. Dans le même ordre d’idée, le docteur est allé jusqu’à l’énumération de quelques conditions permettant l’ouverture des frontières.

« Il y a des critères, politique, social et économique », indique-t-il. Ceux-ci sont, d’après lui, complémentaires. Seul « l’alignement » de ces facteurs permettrait aux hautes autorités d’autoriser la reprise des vols réguliers, affirme-t-il.

- Publicité -

| Lire aussi : Air Algérie : Voici le nombre de rapatriés depuis la fermeture des frontières

Il faut dire que l’expert n’a pas changé de fusil d’épaule. Il s’accroche au même angle de vue. Pour lui, la reprise des vols ne peut pas avoir lieu à l’heure actuelle. « Il est trop tôt », estime-t-il. La vaccination qui permettrait au pays de s’armer contre le grand risque de la contagion, vient tout juste de commencer, révèle-t-il.

Pour renforcer son argumentaire, Berkani est revenu également sur la situation épidémiologique en France, un pays qui regorge d’Algériens. « La situation se dégrade dans certains pays européens, en particulier la France », indique-t-il. Si l’en on se fie, l’ouverture des frontières n’aura pas lieu dans les semaines à venir.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -