Ouverture des frontières en Algérie : Le chargé de la diaspora consulté

Algérie – Chose promise chose due. Le député de l’émigration, Noureddine Belmeddah a sollicité le soutien « d’un personnage-clé » à l’égard de l’ouverture des frontières en Algérie. Il s’agit du conseiller du Président, Nazih Benramdane. 

La première voix qui s’est élevé réclamant l’ouverture du ciel Algérien, le député de l’émigration, Noureddine Belmeddah ne compte pas lâcher l’affaire. En effet, cette-fois ci il a frappé la porte du conseiller du Président de la République, le chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l’étranger, Nazih Benramdane afin d’aboutir à ladite requête relative à l’ouverture des frontières en Algérie, rapporte le site d’informations L’Actu Algérie.

Le député a donc tenu sa promesse qui se résume à la mobilisation de plusieurs responsables et acteurs. Ainsi, les voix de personnalités et des citoyens se mobilisent et s’élèvent de plus en plus pour réclamer l’ouverture du ciel algérien qui ferme ses portes depuis six (06) mois, soit la mi-mars.

En outre, selon le média francophone, mis à part la requête relative à l’ouverture des frontières, le député de la diaspora lors de son intervention radiophonique en présence du conseiller du Président, n’a pas omis de lui faire part de certaines préoccupations de la communauté Algérienne à l’étranger. 

Voici ce que réclame la communauté Algérienne à l’étranger

En effet, le député a fait parvenir au conseiller du Président quelques préoccupations de la communauté Algérienne à l’étranger. Il a cité, entre autres, la réduction des prix des billets d’avion. De même, la création de nouvelles compagnies aériennes et de nouvelles lignes aériennes. Et ce, afin de desservir les destinations inatteignables, rapporte la même source. 

Dans le même ordre d’idée, toujours concernant le transport, la communauté demande l’ouverture de nouvelles lignes maritimes. De même, pour plus de sécurité et confort, elle réclame l’amélioration de l’accueil dans les ports et les aéroports. Même chose pour l’équipement des stations.

De plus, la communauté réclame l’ouverture des banques Algériennes à l’étranger. Et ce, afin de faciliter le transfert de devises depuis l’étranger vers l’Algérie. Dans le même sillage, l’ensemble des Algériens à l’étranger revendique la facilitation du processus d’envoi d’argent à l’étranger. 

Le même orateur a également cité la reconsidération de la formule de logement allouée à la communauté. Ainsi que la mise en place de centres mobiles pour le passeport biométrique. Et enfin, la levée des restrictions à la remise du passeport aux Algériens en cours de la régularisation de leur statut à l’étranger. Le conseiller du Président a assuré la bonne réception de toutes ces occupations. Il a indiqué par la suite qu’il communiquerait avec les services concernés dans les brefs délais, ajoute la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes