Voyageurs Algériens

Ouverture des frontières en Algérie : Benbouzid apporte des précisions

0
ouverture frontières algérie benbouzid
S'abonner :

Algérie – Dans un entretien, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a apporté de nouvelles précisions sur la reprise des vols et l’ouverture des frontières attendues par des milliers d’Algériens en plein temps de Coronavirus. 

C’était il y a sept (07) mois, jour pour jour. L’Algérie a décidé de fermer ses portes afin d’éradiquer le nouveau Coronavirus. À ce qu’il parait, les Algériens bloqués à l’étranger ou souhaitant franchir les frontières s’impatientent de plus en plus face à une telle situation qui a lentement duré. C’est en tout cas ce qu’on a l’impression de voir en surfant sur les réseaux sociaux. Sur ce, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, est revenu une nouvelle fois sur l’ouverture des frontières de l’Algérie lors de son passage sur les ondes de la radio nationale ce dimanche 18 octobre. 

Selon les dires du premier responsable de la Santé en Algérie, la question de l’ouverture des frontières dépend entièrement de la situation épidémiologique pas seulement en Algérie mais en dehors du pays également. Cependant, et d’après ce que l’on sait sur l’évolution de la pandémie en Algérie, le bilan quotidien au Coronavirus repart à la hausse. En effet, si l’on fie au nombre de contaminations enregistré lors des dernières 24 heures, ce dernier a passé le seuil des 200 cas. Chose rare qui n’a pas refait surface pendant plusieurs semaines mais qui reste aussi loin des alertes comparativement aux pays voisins et européens également. 

Notons par ailleurs que le même orateur a bien tenu à pointer du doigt la désinvolture et le relâchement de quelques citoyens. C’est à ce moment là que le même responsable a tenu à rappeler la situation épidémiologique des pays auxquels beaucoup de ressortissants algériens y résident. Une fois les portes ouvertes, les ressortissants algériens et les étrangers vont se rendre en Algérie. Mettant ainsi en péril les efforts déployés pour enrayer la propagation de l’épidémie.

L’ouverture des frontières dépend entièrement de la stabilité de la situation épidémiologique dans le monde ? 

À cet effet, le ministre a indiqué que certains pays qui entretiennent des liaisons aériennes avec l’Algérie ont des « difficultés chez eux »; faisant référence au virus qui leur frappe de plein fouet. Ainsi, si l’Algérie décide d’ouvrir son ciel en déverrouillant les frontières qui jouent jusque-là le rôle d’un solide bouclier; serait synonyme de se présenter au risque de la contagion qui n’épargne personne.  

Pour l’orateur, la décision de l’ouverture des frontières ne sera discutée que lorsque la situation épidémiologique en Algérie et dans les pays du monde s’améliorent. « C’est surtout en dehors » a-t-il réaffirmé. Ainsi et d’après ses dires, l’Algérie pour l’instant, ne compte pas ouvrir ses frontières ; maritimes, terrestres et aériennes au vu la situation actuelle.  

Dans le même ordre d’idée, Abderrahmane Benbouzid; sur un ton plutôt compréhensif, a souligné qu’« il est clair qu’il y a des étudiants et des personnes » qui veulent voyager. Mais la situation actuelle empêche cette éventualité. C’est surtout une situation qui demande de la vigilance accrue.   

Article recommandé :  Reprise des vols en Algérie : Vers la consultation du Comité scientifique

Coronavirus en Algérie : Le bilan de ce 18 octobre (contaminations, décès)

Article précédent

Lacrim parle de l’Algérie, Mahrez, Benzema et comment il a vécu la CAN

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.