Ouverture des frontières suspendues : Les avions d’Air Algérie à l’arrêt

Algérie – Les conséquences de la suspension de l’ouverture des frontières se répercutent sur une panoplie de secteur, notamment sur le trafic aérien où l’inactivité des avions d’Air Algérie va au-delà de 4 mois, et enregistre un indice d’activité relativement faible. 

En effet, depuis la propagation du coronavirus en Algérie, les autorités ont décidé de suspendre l’ouverture des frontières, jusqu’à nouvel ordre, ce qui à limiter l’activité du trafic surtout aérien, et réduit le rendement de la compagnie aérienne nationale, Air Algérie, qui se voit à l’arrêt depuis plus de 4 mois. 

Effectivement, depuis le 18 mars dernier, Air Algérie souffre d’inactivité professionnelle, un désœuvrement qui a engendré l’annulation de près de 18.000 vols jusqu’à présent; dont plus de 4300 liaisons entre le 18 mars et le 30 avril. Une stagnation qui se répercute rudement sur l’assiette financière de la compagnie. 

D’après le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, la perte actuelle d’Air Algérie estimée à 16,3 milliards de dinars; est susceptible d’atteindre les 35 milliards de dinars d’ici l’écoulement de l’année en cours. Une pré-évaluation qui menace l’avenir de la compagnie aérienne, si la pandémie continue d’imposer sa présence en Algérie. 

Air Algérie émet un plan de navigabilité pour ses prochains envols

La compagnie aérienne nationale, Air Algérie, se prépare pour la prochaine relance du trafic aérien. A cet égard, divers spécialistes, notamment experts et techniciens sont mobilisés; afin d’effectuer tous les contrôles techniques nécessaires.

En outre, et en se référant à Voyager Dz, un plan de navigabilité a été effectué par lesdits spécialistes. Ce dernier énonce une liste de règles et mesures sécuritaires, qui garantira une relance d’activité dépourvue de risques. 

De ce fait, les experts ont décidé d’ôter tout le système de préservation, appliqué aux avions inactifs. De plus, les chargés de maintien ont lancé les opérations d’inspections techniques, ainsi que les travaux imposés par le manuel d’entretien des avions.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes