Ouverture des bureaux de change en Algérie : Ce qu’a dit le ministre (devises)

Algérie – Le dossier relatif à la création des bureaux de change de devises en Algérie fait encore parler de lui. Pour cette raison, le ministre des Finances s’exprime pour donner davantage d’informations sur quelques points majeurs.

Ce sujet sensible qui intéresse un grand nombre de cambistes mais aussi des citoyens vient de connaître un autre rebondissement. En effet, dans une déclaration faite à la presse ce mardi 1er décembre, le ministre des Finances, Aymane Benabderrahmane en l’occurrence, a tenu à éclaircir un peu le flou en apportant de nouvelles précisions à l’égard des bureaux de change et de devises en Algérie. 

Ainsi, le premier responsable du secteur des Finances dans le pays a fait la lumière sur le rôle, voire la catégorie de personnes autorisée à se rendre aux bureaux de change et de devises pour échanger, une devise contre une autre. D’après ce qu’a indiqué le site d’information Algérie 360; seulement les touristes auront à bénéficier des services de ces intermédiaires financiers. 

Cela va sans dire. Si l’on se fie à la déclaration du ministre, les citoyens algériens ne pourront en aucun cas échanger les devises au sein de ces bureaux. La question est donc tranchée. Ceci, comme l’avaient estimé plusieurs spécialistes, pourrait bien être un coup fatal pour le marché parallèle et illégal qui avait toujours tendance à attirer un grand flux de touristes.  

Date d’ouverture des banques algériennes à l’étranger : Ce qu’il faut savoir 

Attendue par la communauté algérienne à l’étranger, l’ouverture des banques algériennes à l’étranger sera bientôt possible. C’est ce qu’a réaffirmé le ministre des Finances lors de la même déclaration à la presse. Pour plus de précisions, ce dernier a indiqué que des bureaux de banques publiques verront le jour, à l’étranger; dès le début de l’année prochaine. C’est en tout cas ce qu’a indiqué la même source.  

En définitive, et selon les propos du ministre, des bureaux seront premièrement ouverts en Europe. Après cela, d’autres seront mis en place au profit des Algériens en Afrique au cours de la même année, soit 2021. Pour ce qui est absence de notes de conjoncture de la Banque d’Algérie, Benabderrahmane est également revenu sur le sujet. Ainsi, il a pointé du doigt la situation sanitaire liée au nouveau Coronavirus. Celle-ci selon le site francophone, « rend difficile les projections ». 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes