AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantOrientation Esi DZ : ce que les bacheliers ayant eu le BAC...

Orientation Esi DZ : ce que les bacheliers ayant eu le BAC 2022 avec la moyenne de 9,50 vont étudier

Éducation – Quelle spécialité pourront choisir les bacheliers dont la moyenne au Bac 2022 s’élève à 9,5 sur 20 via le site « Orientation Esi DZ » ? Une question à laquelle un spécialiste a apporté des précisions. Dzair Daily vous les dévoile, jusque dans les moindres détails, dans la suite de son édition du 23 juillet 2022.

Après qu’ils auront rempli leurs fiches de vœux avec les spécialités de leurs choix, les nouveaux bacheliers algériens attendront l’affichage des affectations universitaires. Mais quelle spécialité vont pouvoir choisir les bacheliers ayant obtenu la moyenne de 9,50/20 au Bac 2022 via la plateforme « Orientation Esi DZ » ? C’est la question que se posent un grand nombre de ces futurs étudiants universitaires.

Pour la troisième année de suite, le ministère de l’Éducation nationale (MEN) a fait baisser la moyenne d’accès aux études supérieurs à 9,50/20. Toutefois, en dépit du recours au rachat, le taux de réussite au Baccalauréat 2022 a été de 58,75 %. Un chiffre en recul par rapport à l’année 2021 où il avait atteint plus de 61 %. Quoi qu’il en soit, les bacheliers avec 9,5 de moyenne peuvent être sûr d’accéder à l’université.

En effet, le Pr Djamel Boukezzata a apporté quelques précisions à ce sujet. Le DG de la formation au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) s’est manifesté ce vendredi. Il s’est exprimé sur les ondes de la radio locale de Sétif.

Inscription universitaire des nouveaux bacheliers : quelle spécialité peut offrir un Bac avec 9,50/20 ?

Dans sa déclaration reprise par le quotidien généraliste arabophone Echorouk, le même responsable a fait savoir que les modalités d’orientation des lauréats du Bac 2022 ayant décroché une moyenne minimale, soit 9,50 sur 20, se basera sur un certain nombre de critères.

Soit la moyenne générale obtenue au Bac, les résultats réalisés dans les matières essentielles. En plus du critère de la zone géographique et la capacité d’accueil de chaque spécialité universitaire. C’est ce qu’a donc déclaré Djamel Boukezzata lors de la même interview.

Dans un même contexte, le cadre au sein du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) a également révélé que le nombre de nouveaux étudiants cette année s’élève à 345.000. Ce qui porte ainsi le chiffre total des universitaires en Algérie à 1.700.000.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes