L’Organisation mondiale de natation libre jette l’opprobre sur le Tunisien Nejib Belhedi

Sport L’Organisation mondiale de natation vient de publier le rapport final concernant le record annoncé par le nageur tunisien Nejib Belhedi, qui prétend avoir parcouru 155 m en nage libre non-stop depuis les côtes de Pantelleria, en Italie. 

En effet, l’Organisation mondiale de natation en eau libre jette l’opprobre sur le Tunisien Nejib Belhedi. Ce dernier déclare avoir battu le record. Cela, dit-il, en réalisant une performance ayant duré environ 70 heures. Soit depuis l’île italienne de Pantelleria jusqu’à Yasmine Hammamet, en Tunisie. Les curieux, ne bougez pas ! On vous en dira plus dans la suite de cette édition du dimanche 3 juillet 2022.  

Effectivement, âgé de 70 ans, le nageur tunisien affirme avoir réalisé une nouvelle performance mondiale en nageant trois (3) jours sans arrêt. Une annonce qui a rapidement créé la controverse sur les réseaux sociaux et à travers les médias.

Elle continue d’intriguer les internautes sur la Toile où elle fait l’objet d’un accueil houleux et de railleries. Par ailleurs, la WOWSA, (Organisation mondiale de natation en eau libre), a, elle aussi, contredit les déclarations de Nejib Belhedi.

Elle a à cet effet publié un communiqué où elle a qualifié l’homologation de la performance de cet ancien lieutenant colonel de l’armée de l’air de « plus grand mensonge de l’histoire du sport ». Une traversée qu’elle affirme donc ne pas reconnaître. 

Algérie : L’« Exploit » de Nejib Belhedi tourné en dérision par Bimo

Rappelons notamment que la société algérienne spécialisée dans la biscuiterie moderne et la, Bimo en l’occurrence, n’a pas hésité à reproduire l’image de Belhedi en biscuit, flottant dans une tasse de café sans fondre. Évidemment, l’imitation en question en dit long sur les homologations du septuagénaire. 

Enfin, L’affaire Nejib Belhedi devra servir de leçon quant aux adeptes de gloires fictives, lorsque dans certains environnements favorables aux mythes urbains, le désir de croire aux contes héroïques l’emporte parfois sur la raison.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes