AccueilÉconomieDigitalAlgérie : Les opérateurs mobile sanctionnés à cause de la qualité d'internet

Algérie : Les opérateurs mobile sanctionnés à cause de la qualité d’internet

Algérie – Pour manquement envers leurs engagements en matière de couverture et de qualité d’internet, les trois (3) opérateurs de réseau mobile Ooredoo, Djezzy et Mobilis viennent d’être lourdement sanctionnés.

C’est en effet ce qu’a annoncé l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (Arpce) ce mercredi 30 septembre. Les trois (3) opérateurs de téléphonie en Algérie, Watanya Télécom Mobile (Ooredoo), Optimum Télécom Algérie (Djezzy) et Algérie Télécom Mobile (Mobilis) ont fait l’objet de sanctions financières de la part de l’autorité de contrôle susmentionnée en raison de la qualité internet. 

Ainsi, les trois (3) opérateurs de réseau mobile en question ont été condamnés à payer une somme globale qui s’élève à 172 519 352.85 de dinars. Pour Djezzy, le premier opérateur privé du secteur mobile, il devra régler le montant le plus lourd des sanctions ; soit 82 580 952.38 DA. 

Mobilis, a écopé d’une amende de 63 918 956.02 DA. Dernièrement, le troisième (3e) opérateur en Algérie, Ooredoo. Quant à lui, il s’est vu infliger une amende de 26 019 444,45 DA. Et ce, pour manquements à leurs obligations en matière de couverture et de la qualité de services, précise un communiqué de l’Arpce repris par le site d’informations Algérie Eco

Les opérateurs ont été déjà mis en garde pour le même problème

D’après ce qu’a indiqué la même source, la sanction pécuniaire à l’encontre de ces trois sociétés téléphoniques activant en Algérie; découlent des résultats d’une opération d’audit menée par l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques. Ladite opération effectuée du 16 au 25 août 2020 a couvert cinq (5) wilayas à savoir ; Adrar, Blida, Constantine, Djelfa et Tlemcen. 

En effet, les opérateurs ont arrivés là suite à une opération de contrôle effectuée par la même autorité ; du 16 février au 12 mars 2020. Cette dernière a bien tenu d’adresser une mise en demeure aux trois (3) opérateurs concernés. Une mise en demeure dans laquelle l’Arpce a appelé ; Djezzy, Mobilis et Ooredoo à se conformer aux exigences de couverture et de qualité de services de leurs réseaux 4G. Cependant, ce n’était pas le cas. 

Rappelons à cet effet que les utilisateurs des trois réseaux mobiles se sont plaints de la lenteur du débit internet et les coupures de la connexion mobile à plusieurs reprises. Sur ce, le président de la République; Abdelmadjid Tebboune a instruit le ministre de la Poste d’identifier et régler les problème. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes