Onec DZ : du nouveau concernant les résultats du BAC 2022 en Algérie

Éducation – Une nouvelle vient de tomber concernant les résultats des épreuves écrites du bac (session 2022) prochainement consultables sur les plateformes numériques « Onec DZ » et « Tharwa Education Gov ». Nous vous invitons à la découvrir dans les lignes qui suivent.  

Les tant attendus bilans finals de l’examen de passage à l’université sont à quelques encablures seulement, sous le regard attentif des candidats et candidates. Tous trépignent d’impatience à l’idée de connaître leurs moyennes finales. Ils pourront, sous peu, découvrir leurs résultats du bac (session 2022) à la faveur des sites « Onec DZ » et « Tharwa Education Gov ». 

En attendant le Jour J, le gouvernement algérien a procédé à une nouvelle mesure. Elle concerne les prisonniers candidats aux épreuves du Baccalauréat au titre de l’année 2022.

Dans le détail, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a signé un décret présidentiel portant grâce en faveur des détenus. Cela, à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie et de la jeunesse. Il s’agit là d’une information rapportée par le quotidien généraliste arabophone Ennahar.

Nous reprenons alors l’ensemble de ses détails ce vendredi 15 juillet 2022. Selon les précisions relayées par la susdite source médiatique, la grâce présidentiel du chef de l’État algérien touchera plus de 14.914 détenus condamnés définitivement pour des crimes de droit commun et poursuivis dans des affaires d’escroquerie ou de recel de vol entre autres. 

BAC 2022 : grâce présidentielle en faveur des détenus bacheliers 

Le président Abdelmadjid Tebboune a donc procédé, la veille de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance, à la signature de 5 décrets présidentiels au profit des prisonniers algériens. Ils concernent plusieurs catégories de condamnés. 

En vertu de ces décisions, des mesures d’apaisement seront en effet accordées aux détenus condamnés définitivement et admis aux examens du BAC et du BEM. En plus des lauréats de la formation professionnelle. Les concernés bénéficieront ainsi d’une remise de peine de 24 mois. 

Le chef de l’État a en outre recommandé des mesures d’apaisement en faveur des prisonniers condamnés définitivement à une peine capitale. Les individus concernés âgés de moins de 65 ans jouiront d’une remise de peine de 18 mois. Les détenus dépassant les 65 ans bénéficieront, quant à eux, d’une remise de peine de 2 ans. La grâce présidentielle concerne deux autres catégories. 

La première comprend les prisonniers condamnés à la réclusion à perpétuité pour des crimes de droit commun. Ces derniers profiteront d’une commutation de la peine capitale en peine de réclusion à temps de 20 ans. L’autre catégorie concerne les détenus souffrant de cancer et d’insuffisance rénal. Ils devront, au titre de cette mesure, bénéficier d’une remise de peine de 2 ans.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes