24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
samedi, 25 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesOmra pour les Algériens : hausse des prix pour le Ramadan 2023

Omra pour les Algériens : hausse des prix pour le Ramadan 2023

Publié le

- Publicité -

Religion – Les citoyens algériens désireux de se rendre, au cours du mois béni du Ramadan 2023, aux lieux saints de la Mecque pour y effectuer le petit pèlerinage (Omra) devront composer avec la flambée des prix que les agences de voyage se disent contraintes d’instaurer. Quelles en sont les raisons ? C’est la question sur laquelle nous nous pencherons dans les lignes qui suivent. 

Constituant une sunna vivement recommandée et un grand voyage spirituel important pour les musulmans, cette visite de la Kaaba peut être accomplie à tout moment de l’année. Cela contrairement au Hadj qui n’a lieu qu’au dernier mois du calendrier islamique. Une fois encore, cette année 2023, les pratiquants algériens sont nombreux à vouloir réaliser les rituels de la Omra pendant la période sacrée du Ramadan. 

Cette dernière, faut-il le rappeler, devra avoir lieu entre le mercredi 22 mars et le vendredi 21 avril avec plus ou moins deux jours de différence. Mais au plus grand désarroi de la catégorie en question, les entreprises algériennes spécialisées dans le domaine d’organisation de voyages prévoient de revoir à la hausse les tarifs des services liés au petit pèlerinage. 

- Publicité -

Omra 2023 : vers une montée considérable des prix pour ces raisons

Ce mardi 31 janvier 2023, le président de l’Association nationale des agences de voyage (ANAV) a en effet révélé les véritables causes de la prochaine explosion des tarifs. Ceux relatifs à la Omra. Mohamed Amine Berredjem s’est alors exprimé à cet effet au micro de la chaîne de télévision privée d’information nationale, Echorouk News TV

Selon les précisions du susdit responsable, cette envolée des prix s’explique principalement par le retard de la levée du voile sur les programmes de vols des compagnies aériennes. Soit notamment Air Algérie et Saudia Airlines, mentionne-t-il. 

Une situation, explique en outre l’intervenant, qui sursoit ainsi à l’ensemble des opérations. Celles réalisées par les agences. Mais comment peut-on expliquer l’impact de l’ajournement du menu de vols sur les tarifs de ce rituel ? Le premier chargé de l’ANV a livré des éléments de réponse.  

- Publicité -

Succinctement, le silence des transporteurs aériens confondent les agences de voyage qui dilaient les réservations d’hôtel ou encore celles liées aux services de transport et de restauration. « Il faut savoir que les tâches de dernière minute reviennent beaucoup plus chères  », souligne encore Berredjem. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -