AccueilActualitéAlgérieOmicron en Algérie : « Ceux-ci, leur sort serait la mort »,...

Omicron en Algérie : « Ceux-ci, leur sort serait la mort », selon Berkani

Algérie – le Président de l’ordre national des médecins, Bekkat Berkani, dévoile une information importante sur le taux des cas de mortalité par le variant Omicron en Algérie. Apprenez tout, le 25 janvier 2022.

Durant ces dernières années, le monde a connu une propagation rapide de la pandémie de la Covid-19. Au fait, cette crise sanitaire pose de nombreux défis pour le système de santé. De ce fait, le corps médical avertit les citoyens de la dangerosité de ce virus. À son tour, le professeur Berkani s’exprime quant au mutant Omicron en Algérie.

Lors d’une entrevue accordée à la chaîne Dz News, le praticien Bekkat Berkani affirme que 95 % des patients morts suite à l’atteinte par le mutant Omicron sont des personnes non vaccinées. En effet, le spécialiste confirme que la plupart des citoyens algériens non immunisés contre le Covid-19 ont développé des complications sévères entraînant par la suite la mort.

Durant cette même interview, le pneumologue ajoute que les personnes immunodéprimées seraient à risque de formes graves de la Covid-19. Effectivement, le système immunitaire d’une personne souffrant d’immunodéficience n’est pas capable de faire face à des agents pathogènes tels que les différents variants du Coronavirus. De ce fait, une fois atteint, le patient en question est plus vulnérable à cette maladie.

Le bilan des contaminations de la Covid-19, touche les 20.000 cas par jour

Rappelons par ailleurs, que le Professeur Kamel Djenouhat avait estimé que l’Algérie enregistrait un nombre très élevé des contaminations de la Covid-19. En effet, il affirme qu’environ 20.000 cas se notent par jour. Cela, si on prend en considération tous les tests positifs recueillis à partir des différentes méthodes de dépistage

En sus, Djenouhat appelle les algériens à se faire vacciner pour lutter contre les formes graves de ce virus à couronne. À l’instant où l’immunologiste met en évidence l’intérêt du port des masques chirurgicaux pour la prévention de cette pandémie. En effet, le port des masques de protection est obligatoire. Cela, pour éviter la contamination et la propagation des différents variants.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes