21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
samedi, 25 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéL'Occident ne fait plus rêver les Algériens autant qu'avant : une étude...

L’Occident ne fait plus rêver les Algériens autant qu’avant : une étude internationale l’a montré

Publié le

- Publicité -

Algérie – Une étude internationale a révélé que les Algériens ne sont plus autant attirés par l’Occident qu’auparavant. Découvrez plus de détails à ce sujet dans la suite de ce numéro du 26 avril 2023.

Effectivement, le Baromètre arabe a fait une étude sur le rêve de s’installer à l’Occident chez les Algériens. Selon son dernier rapport, les citoyens d’Algérie sont de moins enclins à quitter leur pays pour chercher des opportunités à l’étranger. En effet, l’enquête a été menée sur une période de 16 ans allant de 2006 à 2022. Le quotidien El Watan-DZ a rapporté l’information dans son dernier numéro. 

Par ailleurs, le sociologue et chercheur, Mohamed-Saïb Musette, a analysé les résultats en disant : « Une forte chute du désir de migrations internationales chez nous… Les Algériens sont de moins en moins enclins à quitter le pays ». Ensuite, il a expliqué qu’on peut observer une forte chute entre 2006 et 2016.

- Publicité -

Cependant, lors du hirak en 2019, il y a eu une légère hausse de 30 %. Sinon, la courbe marque toujours une baisse de 26 % en 2022. Donc, l’Algérie ne figure plus parmi les 3 premiers pays de la région qui enregistrent les plus forts mouvements migratoires vers l’étranger. En 2006, elle figurait avec le Maroc et le Liban en tête des 7 pays arabes sondés. Et ce, avec plus de 50 % des intentions de départ.

Néanmoins, en 2022,le sondage élargi à 12 pays montre que d’autres pays ont dépassé l’Algérie dans ce sens. On cite le Soudan, la Jordanie et la Tunisie. Selon la même source, les diplômés de l’enseignement supérieur restent plus enclins à maigrir avec 34 %. Classant ainsi l’Algérie au 7e rang.

Cependant, cette tendance n’est pas spécifique à ce pays. Enfin, environ 40.000 personnes partent chaque année pour chercher des opportunités à l’étranger. 

- Publicité -

Les raisons de l’abandon du projet migratoire chez les Algériens selon un sociologue

En effet, Mohamed-Saïb Musette a donné 5 explications pour justifier l’abandon du projet migratoire chez les Algériens. Premièrement, c’est une question de religion. D’ailleurs, les Algériens sont devenus plus pratiquants.

Donc, ils craignent d’être stigmatisés en Occident où les discours islamophobes sont en hausse. Ensuite, la distribution de logements ces derniers temps encourage les citoyens à rester dans leurs pays.

Le sociologue a expliqué que certains diplômés craignent d’être déclassés. En vérité, leur décision dépend souvent du marché du travail dans le pays accueillant. Par exemple, les médecins sont demandés en France. Par contre, les informaticiens ont plus de chance en Allemagne.

En outre, l’une des contraintes les plus importantes est la difficulté d’obtenir un visa. Les restrictions liées à cette dernière sont souvent un obstacle. Enfin, Musette a affirmé que le hirak du 22 février 2019 a eu un impact sur la confiance retrouvée par les Algériens en eux et leur pays.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -