22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
jeudi, 23 mai 2024
- Publicité -
AccueilScoop et PeopleNumidia Lezoul, Rifka, Ines Abdelli et Stanley demandent de l’argent à la...

Numidia Lezoul, Rifka, Ines Abdelli et Stanley demandent de l’argent à la justice ?

Publié le

- Publicité -

People – Il y a du nouveau dans l’affaire « Futur Gate », impliquant les influenceurs, Numidia Lezoul, Rifka, Ines Abdelli et Stanley. Nous vous dévoilerons tout dans cette édition du 11 juin 2022. 

Reporté à plusieurs reprises, le procès de l’affaire « Futur Gate », impliquant plusieurs stars de la toile algérienne, a eu lieu jeudi dernier. Et cela au niveau du tribunal correctionnel de Dar El Beïda à Alger. Le patron de l’agence, les influenceurs Numidia Lezoul, Rifka et Stanley, ainsi que d’autres inculpés sont poursuivis pour de lourds chefs d’accusations. 

Pour la plupart, il s’agit d’escroquerie, blanchiment d’argent et violation de la réglementation régissant le mouvement des capitaux. Arrêtés il y a un peu plus de quatre mois, les suspects dans cette affaire ont été placés en détention provisoire en attendant leur procès.

- Publicité -

Il faut rappeler que l’agence fictive en question a escroqué 75 étudiants algériens. Ces derniers voulaient poursuivre leurs études à l’étranger, notamment en Ukraine et en Turquie. Après les premières auditions des accusés, le procureur de la République a prononcé son réquisitoire.

À ce propos, il a requis des peines de prison allant d’un an à huit ans à l’encontre des accusés. Selon le quotidien arabophone Ennahar, le parquet a envoyé le propriétaire de l’agence pour 8 ans de prison. Les susdits trois influenceurs ont, quant à eux, écopé une peine de 1 an de prison ferme. 

Algérie : un nouveau rebondissement dans l’affaire « Futur Gate » !

Par ailleurs, les trois stars des réseaux sociaux ont continué, ce jeudi, de proclamer leur innocence auprès du parquet. Tous expliquaient qu’ils sont aussi victimes de la société dirigée par le dénommé Oussama Rezaki. À en croire le média Algerian Stars, l’équipe juridique des influenceurs aurait demandé l’acquittement de leurs clients. Mais ce n’est pas tout ! 

- Publicité -

La même source précise que cette dernière aurait même demandé le versement de dommages et d’intérêts pour les mois que leurs clients ont passés en détention. Et les chiffres sont extrêmement extravagants. Les avocats des trois influenceurs auraient réclamé des sommes qui varient entre 200 millions et un milliard de centimes. Il s’agit là encore de ce que rapporte la source médiatique susmentionnée.

rifka numidia lezoul stanley

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -