5.9 C
Alger
5.9 C
Alger
samedi, 20 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileNouvelles plaques d'immatriculation pour voitures en Algérie : ce qu'il faut savoir

Nouvelles plaques d’immatriculation pour voitures en Algérie : ce qu’il faut savoir

Publié le

- Publicité -

Automobile – Dzair Daily vous invite à connaître tous les détails relatifs aux nouvelles plaques d’immatriculation des voitures, qui seront prochainement mises en place en Algérie. Ne ratez pas la suite de ces lignes du 27 janvier 2023 pour tout savoir à ce propos.

En effet, le gouvernement algérien a récemment annoncé que les plaques d’immatriculation des voitures en Algérie seront changées. Voici à présent les règles administratives qui vont permettre l’élaboration du nouveau modèle de plaques. Telles que stipulées dans le Journal officiel. Il s’agit de ce que rapporte le site spécialisé Auto-utilitaire.

Dans le détail, l’arrêté du 5 mai 1988 subira quelques changements. Le principal concerne les voitures dont la date de mise en circulation est inconnue. Ces voitures portent actuellement le nombre 22 ou 33. Mais leurs propriétaires sont invités à se rapprocher des centres de contrôle pour vérifier la conformité du véhicule auprès des services des mines. Ces derniers sont territorialement compétents et détermineront l’année de la mise en circulation. 

- Publicité -

Algérie : vers l’adoption d’un système d’immatriculation unique

Par la suite, un procès-verbal de contrôle de conformité sera délivré au propriétaire. Ce dernier devra déposer ce document auprès des services d’immatriculation habilités. Ceci afin qu’on établisse une nouvelle carte d’immatriculation qui mentionnera l’année de la première mise en circulation du véhicule.

Actuellement, les plaques d’immatriculation en Algérie sont composées de droite à gauche du numéro de la wilaya et les autres chiffres représentent l’année de mise en circulation puis la catégorie du véhicule. Le fait est que ces plaques indiquent clairement la wilaya du propriétaire. Ce qui donne lieu à des discriminations, notamment lors de déplacement vers d’autres régions.

C’est dans ce contexte que de nombreux citoyens issus des wilayas de l’intérieur et du sud de l’Algérie ont demandé à ce que les plaques soient modifiées. De façon à ce qu’elles ne puissent pas renseigner sur l’origine des propriétaires des voitures.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -