AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantNouvel examen au primaire à la place de 5AP en Algérie :...

Nouvel examen au primaire à la place de 5AP en Algérie : le ministre précise

Algérie – Le ministre de l’Éducation donne de nouvelles précisions au sujet du nouvel examen du primaire, qui remplacera l’épreuve de la 5AP. Nous vous en disons plus, dans les lignes qui suivent. Apprenez tout, ce mercredi 21 septembre 2022.

En effet, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belaabed, a donné quelques détails sur le nouvel examen au primaire, celui qui vient remplacer l’épreuve de la 5AP en Algérie. Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à continuer la lecture. Dzair Daily vous rapporte tout en détail.

Sous la présidence du ministre de l’Éducation, une réunion s’est tenue, ce mardi, en présence du président du Conseil national des programmes. Sachant qu’à cette séance de travail, le directeur de l’Institut national de Recherche en éducation était également présent. Tout comme le directeur de l’Office national des examens et concours et des cadres de l’administration centrale. 

Au fait, ces spécialistes étaient réunis afin de mettre en place les dernières contestations. Celles au sujet du nouvel examen des élèves de la cinquième année primaire. Notons par ailleurs que l’adoption de cet épreuve est prévue dès cette nouvelle année scolaire 2022-2023. Il s’agit de ce qu’a fait savoir le quotidien généraliste arabophone Echorouk dans son numéro. 

Voici ce qu’a dit le ministre au sujet du nouvel examen 

Dans le détail, le ministre Belaabed a précisé, lors de la même réunion, qu’il est question d’un examen d’évaluation diagnostique à dimension formative. Ajoutant que cette nouvelle épreuve ne sera pas calculée dans la moyenne générale de passage à l’enseignement moyen. Et ce, en vue de traiter les difficultés rencontrées au cycle primaire. 

Par ailleurs, le même responsable a souligné que la période de ce nouvel examen n’a pas à être unifiée. Notons que des critères d’évaluation seront mis en place par le département concerné. Et ce, pour évaluer les acquis et compétences de l’élève à la fin du cycle primaire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes