AccueilÉconomieVotre ArgentNouveau billet de 2.000 dinars algériens : l'AFP publie une clarification importante

Nouveau billet de 2.000 dinars algériens : l’AFP publie une clarification importante

Algérie – L’Agence France-Presse (AFP) a publié une clarification sur la polémique qui tourne autour du nouveau billet de 2.000 dinars algériens. Vous êtes curieux de savoir de quoi s’agit-il ? Restez branchés alors ! Dzair Daily rapporte pour vous l’ensemble des détails dans cette nouvelle édition du mardi 8 octobre 2022. 

En effet, l’Agence France-Presse (AFP) se prononce au sujet du nouveau billet de 2.000 dinars algériens qui a créé une polémique sur les réseaux sociaux. Celle-ci a donc démenti les controverses tournant autour de cette monnaie. Pour plus de détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Dans le détail, plusieurs internautes s’expriment sur le nouveau billet de 2.000 dinars algériens. Ces derniers affirment que le gouvernement Dz a remplacé les écritures de la langue française de ce billet par la langue anglaise. Pour cela, l’AFP a tenu à clarifier et corriger les propos des utilisateurs d’Internet. 

Il s’agit en tout cas de ce que rapporte Echorouk dans son nouveau numéro. Effectivement, cette agence de presse française a démenti l’information qui a circulé sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas tout ! Retrouvez la suite des détails dans les prochains paragraphes de la deuxième partie de cet article.

L’anglais à la place du français : l’AFP se prononce 

En effet, l’AFP a souligné que le dinar algérien a été adopté à la place du franc français pour la première fois en 1964. Soit deux ans après l’indépendance du pays. Selon les précisions de la même source médiatique, en 1970, la Banque d’Algérie (BA) émet des billets contenant côte à côte les langues arabe et française.

En revanche, après 1977, la langue française a été éliminée et l’État a adopté la langue arabe seulement. Soit une absence depuis près de 45 ans. Donc pour cela, la langue anglaise n’est autre qu’un ajout aux billets de banque. Et non un substitut de la langue française comme le prétend la plupart.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes