Nouveau barème de l’IRG en Algérie : quel impact sur le salaire

Algérie – Après la promulgation de la nouvelle loi de Finance 2022, le nouveau barème de l’impôt sur le revenu global (IRG) est entré en vigueur, on vous en dit plus sur son influence réelle sur le salaire dans édition du 07 janvier 2022.

En effet, le nouveau barème de l’IRG, appliqué dès ce mois de janvier 2022 en Algérie, contient six paliers, avec des taux différents pour chaque palier du salaire. Selon les détails fournis par la Direction générale des impôts, l’influence de ce nouveau barème sur les revenus ne sera pas significative et les salaires les plus bas ne sentiront aucune différence. 

Comme le stipule l’article 31 de la loi de finance 2022, six paliers progressifs sont prévus. Le plus bas concerne les salaires de moins de 20 000 DA, ces derniers ne verront aucun changement vu qu’ils ne sont pas imposés.

Les gains augmentent un peu plus selon les paliers prévus. Par exemple, un salarié touchant 34 000 dinars bénéficiera d’un abattement maximum de 1500 DA, rapporte Le Soir d’Algérie. Un revenu de 42 500 dinars aura quant à lui un gain de 2475 DA. Les salariées ne doivent donc pas s’attendre à beaucoup de changements.

Nouveau barème de l’IRG : de légers changements sur le salaire

Le second palier concerne les salaires allant de 20 000 à 40 000 DA, imposés à hauteur de 23%. Le troisième palier concerne les revenus compris entre 40 000 et 80 000 DA, soumis à un taux de 27%. Le quatrième palier regroupe les revenus allant de 80 001 à 160 000 DA, ce palier sera imposé à 31%. Pour les salariés percevant entre 160 000 et 320 000 DA, leur revenu sera soumis au taux de 31%. Les salaires dépassant les 320 000 Da par mois seront quant à eux, imposés à hauteur de 35%. 

La loi de finance 2022 prévoit aussi de modifier les revenus des travailleurs handicapés moteurs et mentaux; des sourds-muets et des retraités du régime général. Ainsi, les revenus compris entre 30 000 et 42 500 Da bénéficieront d’un abattement supplémentaire sur le montant de l’IRG; non cumulable avec le deuxième abattement.

Un abattement de 40% sera appliqué après le calcul du taux d’IRG, cet abattement sera compris entre 12 000 et 18 000 Da par an, soit entre 1000 et 1500 Da par mois. Les revenus compris entre 30 000 et 35 000 Da auront un deuxième abattement en plus.

Le but de la mise en place de ce nouveau barème est l’amélioration du pouvoir d’achat des Algériens, en chute libre. Le gouvernement a aussi annoncé la révision du point indiciaire. Rappelons que l’ancien barème de calcul comptait quatre paliers dont les taux étaient compris entre 20 et 35%, et les salaires de moins de 10 000 DA étaient exonérés d’impôts.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes