Nechki interieur gov dz : plateforme dédiée aux doléances des Algériens

Algérie – Le département ministériel de Kamel Beldjoud met officiellement en marche la plateforme Nechki interieur gov dz pour recevoir les doléances des citoyens. Nous mettons à votre disposition le lien dans la suite de notre édition du jeudi 11 novembre 2021.

Effectivement, Le ministère de l’Intérieur des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire vient d’annoncer le lancement officiel d’un tout nouveau service à l’ère du digital. La tutelle a claironné la mise en place d’une démarche numérique baptisée « Nechki interieur gov dz ». Cette dernière permet aux Algériens d’introduire leurs requêtes et doléances auprès des différents services. Les détails dans les lignes qui suivent.

Le nouveau service s’inscrit dans le cadre de la stratégie de modernisation, de numérisation et d’innovation de ce secteur. Elle offre à tout citoyen la possibilité de soumettre sa requête et ses réclamations en ligne d’une manière sécurisée. Ce canal d’écoute en continu vise également l’allégement et la simplification des procédures administratives. C’est ce que rapporte l’agence de presse APS dans son édition du mercredi.

En outre, la démarche facilite les échanges entre les citoyens algériens et les administrations publiques locales. Pour introduire votre doléance, il suffit de cliquer ici. Il convient de noter que ledit service concernerait dans un premier temps, 51 dossiers de différents aspects de la vie socioéconomique des Algériens. Il s’agit là aussi de ce que confirme le même média.

Les aspects socioéconomiques concernés par le nouveau service

On parle notamment des dossiers du logement public locatif, l’aide de l’État pour le logement rural et les lotissements immobiliers sociaux. Ainsi que le logement promotionnel aidé et le logement de fonction. Ce n’est pas tout ! La démarche porte aussi sur les dossiers du désistement des logements publics. Ainsi que les dénonciations des dépassements commis par les responsables et les élus locaux.

Le citoyen peut aussi introduire ses plaintes portant sur les dossiers de la réintégration professionnelle, la réalisation des établissements scolaires et des centres culturels. On évoque également les aspects de l’investissement agricole, les marchés publics et les activités codifiées. Il est toujours question de ce que rapporte la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes