20.9 C
Alger
20.9 C
Alger
mercredi, 12 juin 2024
- Publicité -
AccueilScoop et PeopleNé en Algérie, Mohamed Bouhafsi raconte son enfance difficile avec son père

Né en Algérie, Mohamed Bouhafsi raconte son enfance difficile avec son père

Publié le

- Publicité -

France – Né en Algérie, Mohamed Bouhafsi, rédacteur en chef football à RMC Sport et BFM TV, ouvre son cœur et raconte, lui qui avait vécu son enfance comme un guerrier à côté d’une mère « protectrice » et un père « violent », alors qu’il n’était qu’un enfant.  

La voix calme, le ton posé, Mohamed Bouhafsi qui a ouvert ses yeux pour la première fois à la ville d’Oran en Algérie, livre un témoignage choc sur son enfance et son chemin semé d’embûches qui a fait de lui, l’homme qu’il est aujourd’hui. C’est face à Manu Katché, que le journaliste s’est confié, sans mâcher ses mots, sur son passé.  

En effet, la figure emblématique du journalisme sportif était l’invitée de l’émission intitulée La Face Katché diffusée sur Yahoo, le 16 mars dernier. En préambule, le présentateur de l’émission Top of the Foot note alors qu’il est né à Oran la radieuse, sauf qu’il n’a pas eu la chance de la découvrir puisque il est allé avec sa famille en France. 

- Publicité -

| Lire aussi : L’international Algérien, Mahrez, récupère près de 200.000 euros volés

Un peu plus loin, Bouhafsi a commencé à fouiller dans ses souvenirs douloureux et relégués aux oubliettes d’une époque ancienne. À la ville des lumières, Paris en l’occurrence, Bouhafsi a vécu une enfance qui est tout sauf atypique. Il a grandi en voyant sa mère subir des maltraitances de la part de son père. 

Mais celle qui l’avait élevé n’était pas la seule à souffrir. Lui aussi était la victime d’un père violent, « alcoolique et dépendant aux jeux ». Il confie alors avec émotion et indique que son propre parent le battait. Malgré le bleu sur son corps, il ne voyait que la souffrance de sa mère à ses yeux. « Quand tu as quatre (04) ou cinq (05) ans… Je ne le souhaite pas à mon pire ennemi », dit-il.

| Sujet connexe : Selma Ghezali envoie un message émouvant à sa défunte sœur Rym

À chaque seconde de son enfance, Mohamed avait peur pour la vie de sa mère. Il ne vivait donc pas seulement dans la maltraitance, mais aussi dans la terreur. Ce calvaire a duré huit (08) ans, précise-t-il. Dès que son père a quitté la maison, le journaliste s’est senti vivant une nouvelle fois.

- Publicité -

« C’était la renaissance », indique-t-il les yeux tout brillants. Une description qui, elle seule, peut en dire long sur ce qu’a traversé le journaliste alors qu’il n’était qu’un petit enfant qui avait besoin comme tous les autres garçons de son âge, de l’amour paternel. 

Malgré tout ce qu’il a vécu, le jeune homme est devenu assez fort pour prendre le chemin de la réussite. « Ce que j’ai vécu entre 0 et 8 ans, ça a forgé mon ambition et mon envie de réussir », confie-t-il avec une fierté de lions. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -