AccueilGuide VoyagesNational Geographic prédit un avenir radieux pour l’Algérie : les touristes vont...

National Geographic prédit un avenir radieux pour l’Algérie : les touristes vont affluer

Tourisme – L’Algérie, la prochaine grande destination de voyage en Afrique, selon un envoyé spécial de National Geographic. On vous en dit davantage dans cette édition du samedi 15 octobre 2022. Restez connectés !

En termes de tourisme, le territoire algérien possède un potentiel gigantesque au point d’être qualifié de géant dominant. Si les merveilles de ce pays étaient  injustement méconnues du grand public, les choses sont susceptibles de prendre une tournure positive. Et pour cause : un célèbre journaliste de la prestigieuse chaîne National Geographic ne tarit pas d’éloges la destination Algérie.

Nul ne peut nier le potentiel touristique algérien, bien qu’il ne soit pas estimé à sa juste valeur ni exploité comme il se doit. Pourtant, tous les ingrédients sont bien là. Il est vrai que l’Algérie est richement dotée en matière de sites touristiques et archéologiques. Il y a en effet pour tous les goûts. Chaque catégorie de touristes peut y trouver son compte.

En hiver, son grand désert peut constituer un refuge pour les personnes fuyant le froid glacial de l’Europe par exemple. En été, les plages et le long littoral de l’Algérie peuvent attirer différents flux de touristes dans les prochaines années, selon le journaliste Andrew Ferrand.

Ses forêts, ses sites historiques, a-t-il ajouté, ne sont pas en reste. Cela en matière d’attractivité. Il suffit, de son avis, de s’ouvrir davantage sur les voyageurs étrangers. Il estime à cet effet que l’Algérie doit promouvoir son territoire et revoir  l’infrastructure d’accueil.

L’Algérie, un magnifique pays mais difficile d’accès, selon Andrew Ferrand

C’est un fait : hormis la diaspora algérienne rentrant renouer avec ses terres et un petit nombre de visiteurs étrangers, les touristes en Algérie se font rare. L’obstacle le plus important est bureaucratique, notamment en matière d’octroi de visas pour les étrangers. Cité lundi 10 octobre par National Geographic, Andrew Farrand, chercheur principal pour l’Afrique du Nord au Conseil de l’Atlantique, en a fait le constat.

Selon lui, l’Algérie reste l’un des endroits les plus difficiles d’accès au monde et l’un des moins visités. Citant les chiffres officiels, il explique que « sur les deux millions d’arrivées de touristes chaque année, la plupart sont des membres de la diaspora algérienne qui rentrent chez eux pour rendre visite à leur famille ». Seule une poignée sont des visiteurs étrangers, a-t-il encore fait savoir.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes