Foot

Nabil Fekir : Sa tante le tacle pour avoir choisi la France face à l’Algérie

0
nabil fekir france algérie
S'abonner :

Foot – Sur un plateau TV, Nabil Fekir, footballeur binational, n’a pas été ménagé en raison de son ralliement de l’équipe de France au lieu de l’Algérie, et de surcroit c’est sa propre tante qui le charge de manière assez virulente.

La tante maternelle, du joueur de foot Nabil Fekir, critique intensément son neveu qui a opté pour la France à la place de la sélection nationale de l’Algérie. Invitée à s’exprimer sur le plateau d’Echorouk TV, la dame n’a pas été tendre avec le fils à sa sœur. Dans un langage sans compromis, elle a souligné la gravité que revêtu, pour elle, ce geste.

« Mon père et mes oncles sont 7 martyrs en tout. Moi, je suis fille de chahid. Ses ancêtres sont donc tous des chouhada. Ils ont combattu. Et lui, il a choisi de porter le drapeau de la France », a-t-elle lâché, sur un ton culpabilisant, au sujet de Nabil Fekir. Elle lui reproche alors d’avoir tourné le dos à l’équipe d’Algérie.

« Je suis partie en France, en 1974. Et je n’ai jamais demandé la nationalité française ». La tante de Fekir se vante de n’avoir sous elle que la nationalité algérienne. Elle est également fière de ne porter dans son cœur que le drapeau de l’Algérie. « J’avais 5 boutiques […] Je n’ai jamais vendu un article sur lequel figurait le drapeau français ».

Le nom de l’Algérie à lui seul lui suffit amplement à cette dame, à en croire ses dires. Elle confie estimer que notre pays est un paradis. « Jamais de la vie je n’échangerais le nom de l’Algérie contre le drapeau français ». C’est ce qu’elle a dit encore pour fustiger son neveu footballeur. Celui-ci a préféré, en effet, les Bleus aux Fennecs.

La tante coupe les pans avec sa sœur et son fils

L’inquisitoire de la tante contre son neveu Nabil repose, à vrai dire, sur le fait que la famille Fekir porte toujours dans ses souvenirs le sacrifice de ses enfants. Cela dans la lutte armée contre le colonialisme. La dame évoque également la misère dans laquelle vivait la famille, comme la quasi-totalité des Algériens de l’époque, sous l’occupation française.

Alors, selon elle, ce sont là toutes des raisons valables pour fuir le maillot français. « On m’a mariée très jeune. Je suis partie en France sous la contrainte. J’y ai fondé un foyer. Et fait des enfants. Mais je n’ai jamais oublié mes racines. De plus, je n’ai pas été heureuse là-bas.

Il y a à qui manque un bras ou un pied. Ben moi ce qui me manquait c’était l’Algérie en fait », a-t-elle assuré. « Je n’ai plus aucune relation avec ma sœur  ». Il s’agit ici de la mère de Nabil Fekir, à qui elle en veut d’avoir renoncé à l’équipe d’Algérie. Telle était sa réponse à la dernière question. Ainsi s’achève son passage dans l’émission.

Article recommandé :  Algérie : Cette vidéo de Djamel Benlamri ressurgit et fait le buzz sur le web

Algérie : Taux de change du Dinar face à l’Euro ce 19 novembre (devises)

Article précédent

Algérie : Voici les chaînes pour voir le match de supercoupe USMA-CRB

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.