16.9 C
Alger
16.9 C
Alger
mardi, 23 juillet 2024
- Publicité -
AccueilFootNabil Djellit sonne l'alarme : l’Algérie est-elle vraiment prête pour la CAN...

Nabil Djellit sonne l’alarme : l’Algérie est-elle vraiment prête pour la CAN ?

Publié le

- Publicité -

Foot – Vainqueuse de la CAN 2019, l’équipe d’Algérie se prépare à rafler un nouveau titre en Côte d’Ivoire, pourtant, pour le journaliste franco-algérien Nabil Djellit, cette édition pourrait être un challenge de taille pour les Fennecs.

Les Verts, champions d’Afrique en 2019, sont-ils prêts à défendre leur titre lors de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Côte d’Ivoire ? C’est la question que beaucoup se posent. L’optimisme de certains supporters de l’équipe d’Algérie contraste avec les analyses plus prudentes d’observateurs avisés pour la CAN 2023, dont celle de Nabil Djellit.

- Publicité -

Pour le journaliste sportif, la configuration a changé depuis la victoire de 2019. La génération dorée qui avait ramené le trophée à Alger a laissé place à une équipe rajeunie, pleine de talents. Mais qui manque peut-être d’expérience pour des compétitions de cette envergure.

Le Franco-Algérie a indiqué que la troupe de Djamel Belmadi incarne du talent, de la passion. Mais aussi une certaine inexpérience qui pourrait coûter cher dans des moments clés, analyse Djellit. Selon lui, La CAN est un tournoi exigeant, où chaque détail compte. Il n’est donc pas sûr que cette nouvelle génération soit prête à affronter la pression et les attentes.

Nabil Djellit : l’Algérie n’est pas prête pour la CAN en Côte d’Ivoire !

Face à eux, dans le Groupe D, des équipes comme le Burkina Faso, l’Angola et la Mauritanie n’ont rien à perdre et tout à gagner. Des adversaires qui pourraient bien profiter de la moindre faille laissée par les Fennecs pour réaliser des exploits.

- Publicité -

Bien sûr, l’Algérie possède des joueurs talentueux et prometteurs, mais la question demeure : cette jeunesse saura-t-elle se hisser au niveau des attentes ? La CAN est toujours pleine de surprises et il serait imprudent de sous-estimer n’importe quelle équipe. Mais pour Nabil Djellit, le chemin vers un nouveau titre continental semble semé d’embûches pour les Guerriers du Désert.

Il faudra attendre le coup d’envoi de la compétition pour savoir si les jeunes Fennecs peuvent déjouer les pronostics ou si, comme le pense Nabil Djellit, cette CAN sera un apprentissage nécessaire pour un avenir encore plus radieux.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -