Moutons de l’Aïd El Adha 2022 en Algérie : voici l’ampleur de la hausse des prix

Algérie – L’inflation des prix des moutons de l’Aïd El Adha qu’a vu les marchés de bétail ces derniers jours est incroyable. Alors quelle serait la raison ou le responsable de cette hausse ? Dzair Daily vous détaille la réponse à cette interrogation.    

À quelques jours de l’Aïd El Adha, les prix des moutons continuent toujours à flamber. Que serait la cause d’une telle hausse exorbitante ? En tout cas, les éleveurs du bétail dégagent toute responsabilité, certains d’entre eux se sont livrés au média Echourouk. Ainsi, ils affirment que les vendeurs et les courtiers sont la raison majeure de l’augmentation.

Sachant que cette accession est d’un (01) voire (02) millions par tête. Cherchant le motif de ce phénomène, la source suscitée s’est rendue au plus grand marché de bétail à l’échelle nationale, Hassi Bahbah. Dans lequel l’éleveur vend ses ovins sans la présence d’un courtier ou intermédiaire. Visiblement, ces derniers profitent de l’occasion de l’Aïd El Adha béni pour accaparer le marché.

Au cours de ces dernières semaines, ils ont acheté un grand nombre de bétails pour les transporter aux wilayas du nord. De cette manière, ils instaurent une pénurie de bétail pour enflammer les prix à plus de deux 2.000.000 DA par tête. C’est justement ce qu’ont déclaré les éleveurs au média. Et c’est ce qui s’est réellement produit. Mais la situation a pris un autre chemin !

Les prix des moutons reprennent les normes habituelles

En effet, les éleveurs ont fait sortir leurs bétails de quoi créer une énorme profusion et la baisse des prix. Un des éleveurs vendant ses gros béliers à 7.500.000 DA s’est confié auprès d’Echourouk. Selon les échos, il aurait passé une année entière à procurer du fourrage et l’eau, sans omettre la garde et le pâturage. Lorsqu’il l’expose au marché, il gagne un bénéfice estimé à 1.000.000 DA, par tête.

Quant au courtier, lui, ils les vendent à 10.000.000 DA à Alger ou ailleurs. Ce qui lui fait un profit de 2.500.000 DA que l’éleveur n’a pas atteint en une année complète. Le même média a indiqué que ces deux derniers jours, le prix du bétail a fortement baissé à Djelfa. Et selon sa tournée au marché de Hassi Bahbah, les prix se sont stabilisés. Certains commerçants ont précisé que la diminution est d’un million de centimes par rapport au dernier marché.

Le secret, d’après eux, serait l’abondance du produit où quelques éleveurs mettent à disposition un grand nombre d’ovins. De quoi engendrer une accentuation de l’offre et une dégradation de la demande. Outre le fait que les éleveurs ont baissé les prix, ce qui a occasionné la perte des courtiers. Rappelons par ailleurs que ceux-ci ont essayé de monopoliser le marché ces dernières semaines.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes