AccueilActualitéFranceDes mots algériens envahissent le vocabulaire de la langue française et intègrent...

Des mots algériens envahissent le vocabulaire de la langue française et intègrent ses dictionnaires

Culture – La langue française emprunte un grand nombre d’éléments lexiques appartenant à d’autres cultures mais particulièrement des mots algériens qu’elle intègre toujours un peu plus à son riche vocabulaire. Les lignes qui suivent vous invitent à les découvrir. 

C’est une coutume qui date de jadis. Le français a en effet toujours incorporé à ses glossaires des unités linguistiques glanées aux quatre coins du monde. Les colonisations, l’acculturation, les métissages ou encore l’immigration sont autant de facteurs qui lui ont permis de se diversifier avec des influences étrangères. Mais depuis toujours, ce sont les mots algériens qui s’offrent la place au soleil en termes d’intégration dans la langue française. 

C’est effectivement ce qui ressort de la nouvelle enquête menée par le quotidien d’informations générales français 20 Minutes. Ses résultats ont été repris, ce mardi 10 janvier 2023, par le média généraliste arabophone Echorouk

Le siècle d’occupation française de l’Algérie a influencé le parler des Gaulois, qui introduisaient le dialecte algérien à leurs discours au cours de l’époque coloniale. « Toubib », « Chwia » et « Kawa (café) » sont les trois mots qui avaient marqué au fer rouge leurs causeries et allocutions officielles. Ils continuent d’ailleurs encore aujourd’hui de faire partie du quotidien en terres métropolitaines. 

Première population d’origine étrangère en France, la communauté algérienne fait, elle, voyager d’autres vocables vers les communications orales de différentes générations françaises. Voici ci-dessous le Top des mots Dz les plus utilisés actuellement par les citoyens français. 

« Hagra », « Khoya »… Ces termes algériens devenus très français ! 

Le journal français précité a sélectionné plusieurs emprunts à l’argot d’Algérie qui soulignent l’apport de ce dernier à la langue de Molière. « Salam » et « Wellah », voilà deux mots qui résultent de l’importante présence des Français musulmans issus de l’immigration algérienne en France. Tous deux sont ainsi adoptés quotidiennement. 

Soit notamment au sein des établissements scolaires et des universités. Il est également très courant de les entendre dans la musique française. Même les expressions « Hagra : méchanceté gratuite » et « Khapta : ivresse » se sont largement popularisées ces dernières années.

Les termes « Khoya : mon frère », « Seum : haine », « Balek : attention » et « Bsahtek : félicitations » se sont, eux, fait leur place et leur réputation. Ils sont devenus une source d’inspiration pour les arts, dont le rap, la comédie, le cinéma ou encore le théâtre, qui les normalisent désormais. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici