9.9 C
Alger
9.9 C
Alger
samedi, 11 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéIngérence étrangère: Bouchachi tacle le régime algérien

Ingérence étrangère: Bouchachi tacle le régime algérien

Publié le

- Publicité -

L’avocat et militant des droits de l’Homme s’est exprimé en ce 41éme vendredi sur la résolution d’urgence votée par l’UE et les récents événements en Algérie.

Comme à chaque vendredi, Me Mostefa Bouchachi, l’une des figures de proue du Hirak algérien, sort marcher aux cotés des manifestants pacifiques. Cette fois-ci Bouchachi est revenu sur la supposée “ingérence étrangère” de l’UE dans les affaires internes de l’Algérie.

En effet, l’avocat emblématique a réagi au vote du Parlement européen de la “résolution d’urgence”; qui a mis en garde le pouvoir algériens contre ses dérives répressives envers les manifestants.

- Publicité -

Selon lui, le linge sale ne doit se laver qu’en famille et ce qui se passe en Algérie est « une affaire interne à l’Algérie que nous devons régler entre nous »; a déclaré Me Bouchachi. Il ajoute qu’une « intervention étrangère n’est aucunement synonyme de démocratie. De nombreux pays de la région ont été détruits suite aux interventions étrangères »; souligne-t-il, faisant référence à la Libye et la Syrie.

Bouchachi tient le “régime algérien” pour responsable

L’avocat poursuit en taclant le pouvoir algérien : « Lorsque les droits de l’Homme sont bafoués; les pays étrangers et les ONG doivent en parler », a-t-il affirmé en pointant du doigt la récente vague répressive qui s’est abattue sur les manifestants algériens.

« C’est le comportement du régime algérien a donné l’occasion aux pays étrangers d’intervenir dans nos affaires internes. Des centaines d’algériens sont arrêtés; certains ont juste eu le tort d’exprimer leur opinion sur Facebook. C’est cette dérive qui a ouvert le champ à l’intervention étrangère », s’est-il indigné.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -