AccueilActualitéFranceLa Mosquée de Paris dénonce les propos de Michel Houellebecq

La Mosquée de Paris dénonce les propos de Michel Houellebecq

Religion – La Grande Mosquée de Paris (GMP) annonce vouloir poursuivre en justice l’écrivain Michel Houellebecq pour « provocation à la haine contre la communauté musulmane de France » et « l’ensemble de ses propos récemment tenus dans un entretien de presse écrite ». 

Souvent accusé d’être hostile aux personnes de confession musulmane, l’auteur du roman « Anéantir » a une nouvelle fois écorné son image. Michel Houellebecq fait actuellement l’objet d’une plainte déposée par la Grande Mosquée de Paris (GMP) auprès du procureur de la République de la capitale française. Le reste des détails est à découvrir dans la suite de cette édition du vendredi 30 décembre 2022. 

Par le biais d’un communiqué publié sur Twitter, Chems-eddine Hafiz, recteur du sanctuaire parisien, qui réunit les principales instituions représentatives de l’Islam en France, a en effet indiqué avoir signalé des déclarations à caractère islamophobe. Celles proférées par l’écrivain français de 66 ans dans une interview pour un numéro hors-série de la revue Front Populaire, paru au mois de novembre dernier. 

Le premier chargé de la GMP s’est ainsi attaché à élucider le fondement de son recours en justice en citant plus d’un passage de l’entrevue en question. Des lignes qu’il décrit alors comme « violentes », « inacceptables » et d’« une brutalité sidérante ». Elles sont, fustige-t-il en outre, un appel au rejet et à l’exclusion d’une composante de la population française. Soit celle des musulmans.

La GMP persiste et signe contre Houellebecq ! 

Au micro de la chaîne d’information BFM TV, Chems-eddine Hafiz a encore exprimé sa consternation face au discours « haineux » de l’essayiste sexagénaire. « Monsieur Houellebecq oppose les Français de souche d’un côté et les musulmans de l’autre, c’est dangereux ». Il s’agit là de ce qu’a dénoncé le Franco-Algérien.

Ce dernier fait alors ici référence au passage dans lequel le littéraire évoque le « véritable » désir des Gaulois. Le recteur l’a d’ailleurs retranscrit dans le susdit document. « Le souhait de la population française de souche, comme on dit, ce n’est pas que les musulmans s’assimilent. Mais qu’ils cessent de les voler et de les agresser. Ou bien, autre solution, qu’ils s’en aillent ! », a assuré Michel.

Pour le recteur de la Grande Mosquée de Paris (GMP), cette sortie ne tend en aucune façon à éclairer un débat. Elle ne vise de son avis qu’à animer les discours discriminatoires et les actes. « C’est maintenant la stricte application de loi qu’il y a lieu de demander », insiste-t-il par ailleurs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici