18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
lundi, 13 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileMontage automobile en Algérie : La fin d'une « supercherie » ?

Montage automobile en Algérie : La fin d’une « supercherie » ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le gouvernement Algérien a annoncé le retour à l’importation de véhicules neufs via les concessionnaires, en parallèle à la suppression du système préférentiel relatif à l’importation d’équipements SKD/CKD. Une annonce décisive pour le secteur, laissant ainsi planer de nombreuses questions quant aux perspectives qui attendant le marché de l’automobile en Algérie.

La décision de supprimer le système préférentiel pour l’importation d’équipements SKD et CKD pour les usines de montage automobile en Algérie. et autorisant l’importation de voitures toutes neuves; fera des « grosses têtes » des voitures montés localement des opérateurs affaiblis et au bord de la faillite.

Concrètement, les usines de montage automobile sont dans un état de cessation totale d’activité depuis près d’un an après la décision du gouvernement de cesser d’importer des pièces SKD et CKD; ainsi que des preuves que les propriétaires de ces usines étaient impliqués dans des affaires de corruption majeures qui ont ébranlé l’opinion publique et les ont conduits par la suite à se retrouver derrière les barreaux.

- Publicité -

5 ans de « favoritisme » pour quel résultat ?

Le résultat, de cinq ans d’autorisation de construire des usines pour monter des voitures dans un contexte de grand favoritisme et de corruption, a révélé un échec catastrophique à tous les niveaux de cette activité, sur le plan qualitatif comme quantitatif, ou en termes de prix et d’abondance, ce qui a fait des propriétaires de ces usines sujets au mécontentement des Algériens.

Rappelons dans le même sillage que la majorité des propriétaires d’usines de montage automobile, n’étaient que des agents d’importation de véhicules avant 2014.

Grâce à leur alliance avec le système mafieux de l’époque, et au cours de ce processus; ils ont formé un groupe d’influence après avoir pu mélanger l’argent « sale » avec la politique en raison de la complicité des symboles d régime.

- Publicité -

Fin du montage automobile en Algérie ?

Faute de kits CKD/SKD, l’activité d’assemblage et de montage automobile en Algérie; s’est brusquement interrompue en 2019. Premier résultat de la politique commerciale visant à réduire la facture d’importations par l’Etat; qui a décidé d’imposer aux constructeurs automobile du pays un quota d’importation de kits SKD au cours de l’année 2019.

Avec l’arrivée de Abdelmadjid Tebboune à la tête du pays, il a été décidé d’arrêter tout bonnement l’importation de kits d’assemblage et de montage automobile SKD/CKD; dans le cadre de la lutte contre « la surfacturation et l’importation tous azimuts ».

Tebboune a ainsi validé par la même occasion les décisions de son ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali Braham, qui avait décidé, pour sa part; dès son arrivé aux commandes du secteur, de geler les avantages fiscaux et les exonérations douanières accordés aux constructeurs automobile en Algérie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -