AccueilPolitiqueGéopolitiqueUn ministre britannique montre son respect à l'Algérie

Un ministre britannique montre son respect à l’Algérie

Algérie – Lors d’un débat parlementaire à l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, un ministre britannique a montré son respect à l’Algérie. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Les relations algéro-britanniques ont fait depuis longtemps preuve de solidarité et de coopération. D’ailleurs, un ministre britannique s’est montré satisfait à cet égard, lui qui n’a pas tari d’éloges vis-à-vis de l’Algérie. Et ce, lors du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre l’Algérie et ce pays européen. 

Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 22 novembre 2022. En fait, il s’agit du représentant du gouvernement, sous-secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement, David Rutley. Celui-ci a, pour rappel, pris part à l’événement célébré par la Chambre des Communes du Parlement britannique.

On notera qu’au cours de cette célébration, un débat très riche à eu lieu. En effet, ce débat a touché plusieurs aspects de la relation entre les deux pays à travers l’histoire. D’ailleurs, ça a été l’occasion pour David Rutley de parler davantage de l’Algérie. Dans le détail, le responsable en question a affirmé que « le Royaume-Uni est un ami fidèle du peuple algérien depuis son indépendance en 1962 ». 

Le Royaume-Uni reconnaît les efforts de l’Algérie déployés dans la lutte contre le terrorisme

Selon ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk, le haut fonctionnaire britannique a fait état des « succès et des moments difficiles » que les deux pays ont partagés. Notamment, la présence du Premier ministre algérien lors des funérailles de la reine Élisabeth II. Par ailleurs, Rutily a exprimé sa satisfaction quant au rôle joué par l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme.  

Étant donné que l’Algérie est « l’un des acteurs clés en Afrique », le même responsable a souhaité améliorer la coopération algéro-britannique. Et ainsi faire étendre la collaboration entre les deux pays à d’autres domaines. Notamment, le domaine commercial. Cela en saluant au passage la promulgation de la nouvelle loi sur l’investissement. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes