Minha Anem DZ : 3 causes des refus d’allocations chômage en Algérie

Minha Anem DZ – Un responsable auprès du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale (MTESS) dévoile les trois principales causes des refus d’allocations chômage en Algérie. Retrouvez-les dans la suite de cet article du 27 mars 2022.

En effet, Mohamed Charaf Eddine Boudiaf, en sa qualité de directeur général de l’emploi et de l’insertion au ministère de Travail, a fait part d’une révélation importante. Le responsable a dévoilé trois causes principales qui se tiennent derrière les refus d’allocations chômage en Algérie.

À la lumière de son passage à l’émission « Invité de la matinée », diffusée sur les ondes de la Radio nationale, le responsable a divulgué davantage de détails au sujet de la Minha Anem. Ainsi, le locuteur a souligné trois raisons essentielles qui ont fait que la plupart des candidats n’aient pas été acceptés.

Dans son allocution, le DG a assuré qu’un bon nombre de demandeurs ne respectent pas les conditions stipulées dans le décret portant sur l’allocation de chômage. Selon l’intervenant, les refus reposent essentiellement sur le fait que ces personnes disposent d’un revenu, quelle que soit sa nature. Aussi, car les intéressés n’ont pas justifié leurs situations vis-à-vis du service national. Ou encore, parce que le conjoint dispose d’un quelconque revenu.

Algérie : autres révélations de Mohamed Charaf Eddine Boudiaf par rapport à l’allocation chômage

Outre les raisons de refus d’allocation chômage, le DG a indiqué qu’un nombre considérable d’Algériens bénéficieront de ladite Minha. Il est question de plus de 500.000 chômeurs qui toucheront à la première tranche de cette prime. Soit un montant de 13.000 dinars algériens.

Lancée depuis le 25 février dernier, la plateforme numérique dédiée à cet effet compte un nombre considérable de candidats. Désormais, celle-ci enregistre plus d’un million et 80 mille demandes d’allocations de chômage. En sus, plus d’un million d’entre eux ont déjà obtenu une date pour le dépôt de leurs dossiers. Par ailleurs, Boudiaf a affirmé que le premier versement officiel de ladite allocation aura lieu demain, lundi 28 mars 2022.

Et ce, pour être versée mensuellement, à la même date au cours des mois suivants. Pour conclure, il est important de noter que les candidats écartés en raison du service national présentent d’autres opportunités de bénéficier de cette prime à l’avenir. Cela, en soumettant à nouveau leurs candidatures après avoir rempli cette condition.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes