28.9 C
Alger
28.9 C
Alger
vendredi, 12 juillet 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureFaits DiversMeurtre d’une maman algérienne en France : de nouveaux détails glaçants dévoilés

Meurtre d’une maman algérienne en France : de nouveaux détails glaçants dévoilés

Publié le

- Publicité -

France – De nouveaux détails sordides concernant le meurtre d’une maman algérienne à l’Hexagone viennent d’être dévoilés. Dzair Daily vous en dit plus dans la suite de ce nouveau numéro du lundi 20 février 2023.

C’est une affaire qui remonte à quelques jours, qui témoigne d’un scénario machiavélique. En effet, le corps sans vie d’une ressortissante algérienne, maman de trois (3) enfants, a été découvert assassiné dans un parc en France. Le point sur ce que l’on sait de l’enquête, sept (7) jours après la découverte du corps de la victime. Les détails, dans la suite de ce nouveau passage.

Nommée Assia Matoug, la femme quarantaine a été découvert, par des agents d’entretien, démembrée et décapitée dans le populaire parc des Buttes-Chaumont à la capitale française. Une enquête a été, alors, lancée par la brigade criminelle.

- Publicité -

Celle-ci s’est mise à soupçonner le mari de la victime. Étant donné que ce dernier a attendu six (6) jours avant de signaler la disparition de sa partenaire. En outre, plusieurs incohérences ont été constatées lors de son interrogatoire.

Meurte de Assia Matoug : ce qu’a révélé l’autopsie

Ce lundi, les autorités françaises ont levé le voile sur de nouveaux détails sur ce meurtre glaçant. Et ce, après avoir effectué une autopsie sur le cadavre de Assia Matoug. Elles ont révélé, en effet, que la femme algérienne serait morte par asphyxie avant d’être découpée. Il est question de ce dont nous informe le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro.

Il convient de noter que d’autres examens plus approfondis seront opérés sur le cadavre. Et ce, dans le but de lever le mystère sur les circonstances de sa mort. Il s’agit là encore de ce que rapporte le média généraliste susmentionné.

- Publicité -

Selon la même source médiatique, la victime aurait confié à sa sœur qu’elle pensait qu’elle allait « bientôt décéder ». Et ce, trois jours avant sa disparition. Les propos de la femme algérienne laissent penser qu’elle se sentait menacée.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -