Météo Algérie : prévisions de ce mercredi 28 juillet 2021

Algérie – Découvrez dans les lignes qui suivent les prévisions de la météo en Algérie pour ce mercredi 28 juillet 2021. Voici les détails dans cette édition du 27 juillet 2021.

En effet, météo en Algérie pour le 28 juillet 2021 affiche un climat plutôt stable, ainsi selon ce que montre les prévisions météorologiques, le temps sera relativement bon dans la plupart des régions nord du pays. On s’attend un ciel dégager dans certaines wilayas. Tandis qu’un peu plus au Sud, dans les hauts plateaux. Notamment du côté ouest et de la zone centrale. Le temps sera partiellement nuageux.

Effectivement, c’est un temps clair et une météo plutôt stable sur l’ensemble des villes du nord de l’Algérie qui s’annonce. Il sera question d’une atmosphère globalement sans changement. Ce n’est pas non plus le beau temps du printemps puisque la température frôlera les 30 ° ou les dépassera dans certaines wilayas. Mais toujours est-il le ciel devrait néanmoins être dégagé. 

C’est dans les régions intérieures du pays que connaîtront des conditions climatiques assez nuageuses. Puisque, le climat changera subitement à partir de midi pour laisser place à des nuages danses. Et des températures qui atteignent les 39°. Pas nouveau de ce côté-là du pays.

Météo Algérie : un code vigilance est affiché dans ces régions  

Tandis qu’au sud, un bulletin météorologique spécial (BMS) a été annoncé. C’est une vague de chaleur qui va toucher certaines wilayas du pays. Avec des températures toujours aussi hautes. Suivie de quelques averses de pluies. Pour ce qui est des wilayas concernées. Il s’agit notamment des deux wilayas d’Adrar et de Bordj Badji Mokhtar. 

Dans le même bulletin météorologique, les services de météorologie ont mis en garde contre une activité orageuse particulière qui traversera deux des villes de l’extrême sud. À savoir la wilaya de Tamanrasset ainsi que la wilaya de In Guezzam. Les habitants de ces régions devront particulièrement faire attention.

Pour rappel, l’Office national de météorologie (ONM) avait précédemment des températures particulièrement élevées durant cette saison estivale. C’est en raison du déficit pluviométrique qu’a connu le climat durant l’hiver et le printemps dernier.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes