Météo Algérie : comment éviter les prochaines inondations ?

KiMétéo – Après les violents incendies qui ont ravagé des forêts de notre pays, l’Algérie est exposée au risque des inondations. Abdelhamid Boudaoud a prodigué quelques conseils, afin d’éviter la catastrophe naturelle. Voici les propos du spécialiste.

En effet, il n’est pas rare qu’une inondation se produise à la suite des feux de forêts. Les zones d’habitation et les voies de circulation se retrouvent donc exposées à un risque accru de ces intempéries. Ainsi, et à la lumière des incendies historiques ayant touché plusieurs régions en Algérie, le président du Collège national des experts architectes a fourni des conseils de prévention pour éviter au mieux les conséquences liées aux inondations qui peuvent être provoquées par une météo agitée. 

En effet, les événements naturels sont potentiellement dangereux pour l’être humain, l’environnement et l’économie du pays. Après les incendies de l’Algérie, des inondations destructrices peuvent avoir lieu. Cela, en raison de la combustion de la couverture végétale. Alors, Abdelhamid Boudaoud s’est penché sur les gestes à adopter. Et ce, afin de se préparer au mieux à la situation d’urgence. Il s’est prononcé auprès d’Echorouk, ce mardi 17 août 2021. 

Le même locuteur a indiqué que la disparition du couvert forestier aggrave le régime des crues en les rendant plus violentes. Cela en raison du manque de rétention d’eau. Les quartiers peuvent être inondés par le ruissellement de surface des eaux de pluie et le refoulement des réseaux d’eau pluviale. Chose qui peut faire beaucoup de victimes en Algérie, dans les prochains mois, a mis en garde le locuteur.

Comment éviter les dégâts des éventuelles inondations ?

Le spécialiste a encore mis l’accent sur la nécessité de prendre des mesures d’anticipation dans les zones touchées par les feux de forêts. Il a proposé ainsi le curage de toutes les canalisations. Toutes les directions des travaux publics, les collectivités territoriales et les conservations des forêts doivent être impliquées dans cette opération d’entretien. C’est ce qu’a déclaré le patron du CNEA au média susmentionné.

Hssaïn Kordoghli s’est manifesté, à son tour, au sujet du péril d’inondation. Il a insisté sur l’obligation du nettoyage des barrages. Il s’agit d’évacuer la boue et les limons du bassin dans les zones d’incendies. Et ce, de manière à éviter la diminution drastique des volumes d’eau emmagasinés dans les barrages, a-t-il ajouté enfin.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes